COMMUNIQUE DU MINISTERE DU POUVOIR POPULAIRE POUR LES RELATIONS EXTERIEURES DE LA REPUBLIQUE BOLIVARIENNE DU Venezuela

Publié le par cubasifranceprovence

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela exprime son plus profond, catégorique et énergique rejet des déclarations émises par la porte-parole du Département d'Etat, Jen Psaki, sur l'approbation d'une Loi Habilitante dans notre Nation.

Ces déclarations sont une nouvelle démonstration d'ingérence des autorités des Etats-Unis dans les sujets internes de notre pays et constituent un acte qui met en évidence la façon dont l'opposition vénézuélienne exécute avec indécence l'ordre du jour mis en place par le Département d'Etat Nord-américain pour déstabiliser notre Patrie.

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela appelle à être attentif face à cette grave méconnaissance de la réalité de notre pays et de son système juridique, en particulier de notre Grande Charte qui habilite le Président de la République à dicter des décrets et des lois qui auront rang, valeur et force de loi si l'approuve, comme c'est le cas, une majorité qualifiée de l'Assemblée Nationale.

La République Bolivarienne du Venezuela dénonce devant le monde le fait que le Gouvernement des Etats-Unis utilise son opposition vénézuélienne tarifée pour exécuter un plan de dénigrement de l'ordre constitutionnel vénézuélien.

Enfin, le Gouvernement et le peuple de la République Bolivarienne du Venezuela réaffirment que leurs institutions sont souveraines, libres et indépendantes pour agir en accord avec les principes constitutionnels pour protéger les Vénézuéliens et les Vénézuéliennes.

Caracas, 21 novembre 2013

(traduction Françoise Lopez)