Venezuela: DEPART POUR La Havane DU VOL 464 DE L'ACCORD DE SANTE Cuba-Venezuela

Publié le par cubasifranceprovence

Par Orlando Rangel Yustiz

Caracas, 27 novembre AVN – Ce jeudi, part de l'aéroport international Simon Bolivar de Maiquita dans l'état de Vargas, pour l'aéroport José Marti de La Havane, Cuba, l'Accord de Santé Cuba-Venezuela, qui aura comme particularité de commémorer le 13° anniversaire du premier vol qui a eu lieu pour la coopération entre les deux nations, le 30 novembre 2000.

Ce fut exactement un ois après qu'Hugo Chavez et Fidel Castro aient signé le 30 octobre 2000 l'Accord Intégral de Coopération entre Cuba et le Venezuela, que les premiers 46 Vénézuéliens et leurs accompagnateurs traversèrent le ciel des Caraïbes pour arriver à La Havane et concrétiser la coopération en matière de santé entre les deux pays.

Cette fois, ce seront 75 patients vénézuéliens qui, avec leurs accompagnateurs, iront jusqu'à Cuba pour commencer des traitements médicaux destinés à améliorer leur état de santé et leur qualité de vie au Centre International de Santé La Pradera, situé à l'ouest de La Havane.

Jhonny Ramos, coordinateur au Venezuela de l'Accord de Santé entre les deux pays a expliqué que jusqu'à aujourd'hui, à travers ce traité, 463 vols ont été réalisés sur lesquels ont voyagé 58 363 patients.

« Avec le vol 464, nous arriverons à 58 500 patients de tout le pays, des patients traités pour différentes pathologies comme la cardiologie, l'oncologie, la neurologie, l'ophtalmologie, la naturopathie, l'orthopédie, la traumatologie, la dermatologie, ainsi que pour des transplantations de moelle, de reins, des patients avec des addictions aux drogues et à l'alcool. C'est un conglomérat de pathologies qui essaie d'englober le plus grand nombre de maladies possible pour soigner le peuple vénézuélien » a souligné Ramos qui se trouve sous la responsabilité du Ministère pour le Bureau de la Présidence et le Suivi de la Gestion du Gouvernement.

Ramos a expliqué à l'Agence Vénézuélienne d'Information (AVN) dans une interview réalisée au Palais Blanc de Miraflores, qu'actuellement, l'accord envoie entre 3 000 et 3 500 patients et accompagnateurs à Cuba.

« Les 3 premières années, la moyenne des vols se situait entre 20 et 25 par an. Après l'arrivée de la Mission Barrio Adentro et la démocratisation de la santé au Venezuela, les consultations médicales ont augmenté et avec elles, les renvois de patients à La Havane, ce qui a produit une augmentation des vols de 40 à 45 par an, approximativement 300 patients par mois », a-t-il signalé.

Ramos a indiqué que tous les vendredis, il y a des vols qui amènent des patients à La Havane et en ramènent (au Venezuela).

« Nous, nous volons tous les vendredis, dans ce cas nous avons décidé d'avancer le vol d'un jour à cause des activités de commémoration du treizième Anniversaire de l'Accord. A cette occasion, il y a sur ce vol des cas concernant la cardiologie, l'oncologie, la naturopathie, l'ophtalmologie, des cas d'addiction aux drogues et aussi un groupe de familles qui vont faire des thérapies avec les patients sur l'addiction aux drogues », a-t-il noté.

Il a rappelé que cet accord de santé est totalement gratuit, c'est à dire que ni le patient ni son accompagnateur ne paient quoi que ce soit. Le Gouvernement Bolivarien garantit aux personnes qui participent à ce programme le transport aller et retour ainsi que les démarches pour les passeports et autres documents nécessaires pour le voyage.

De la même façon, le gouvernement de Cuba, a souligné Ramos, par décision du Commandant Fidel Castro, couvre tous les frais générés par les patients vénézuéliens à Cuba comme l'alimentation, le transport, le traitement médical, les médicaments, l'hébergement, les soins médicaux intégraux, entre autres.

Ramos a indiqué que ce vendredi 29 novembre commenceront les activités pour célébrer le Treizième Anniversaire de l'Accord avec une manifestation au cours de laquelle sera effectuée une reconnaissance de l'action des médecins cubains qui se trouvent aujourd'hui au Venezuela, de l'équipe fondatrice à Cuba qui fait partie de la direction de l'accord, des professionnels de la santé pionniers de ce programme binational qui ont travaillé au Venezuela, ainsi que de celui de tous les directeurs d'hôpitaux de l'île où sont soignés les Vénézuéliens.

« Le samedi, nous avons une autre activité au théâtre Catia où on attend la visite du président Maduro et du vice-président du Secteur Social, Hector rodriguez. Nous allons réaliser plusieurs reconnaissances et célébrer le début de l'Accord », a-t-il ajouté.

Comment faire partie de l'accord ?

Ramos a expliqué que tous les Vénézuéliens qui désirent participer à ce programme de santé ont la possibilité de présenter leur demande au Gouvernement Bolivarien à travers la Mission Barrio Adentro, des Gouvernements Bolivariens et directement au Palais Blanc de Miraflores, à Caracas, dans les bureaux de l'Accord Cuba-Venezuela.

« Nous, nous sommes dans tout le pays à travers les Gouvernements Bolivariens dans les capitales et par la Mission Barrio Adentro dans les municipalités éloignées et dans les états où il y a des gouvernements qui ne collaborent pas avec l'Exécutif National. De cette façon, toutes les personnes peuvent faire parvenir leurs demandes », a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu'une fois effectuée la demande, une équipe de médecins cubains examine les patients et, selon les priorités médicales et la capacité du contingent à Cuba, on les envoie à La Havane.

Les personnes intéressées doivent remettre les documents suivants :

Lettre de demande

Rapport médical actualisé

Copie de la carte d'identité

Examen de VIH (seulement pour les cas d'addiction)

Certificat de bonne conduite, casier judiciaire (cas d'addiction)

Adresse complète et numéro de téléphone pour contacter le patient.

Pathologies traitées par l'accord :

Chirurgie cardiovasculaire des adultes

Cardiopathie congénitale des enfants

rééducation physique (paraplégie, quadriplégie et accident vasculaire cébral)

Orthopédie

Oncologie

Chirurgie générale

Ophtalmologie

Pédiatrie

Neuro-pédiatrie

Transplantation de reins (avec donneur)

Transplantation de cornée

Addiction aux drogues

Maladies de peau

Orlando Rangel Yustiz

AVN 27/11/13

(traduction Françoise Lopez)