ELECTIONS AU Venezuela: LES ELEMENTS LES PLUS IMPORTANTS

Publié le par cubasifranceprovence

par Son Excellence Juan Arias Palacio, Ambassadeur, représentant Permanent de la République Bolivarienne du Venezuela devant les Nations Unies, à Genève.

Le peuple vénézuélien a écrit une autre page pour l'histoire avec une participation de 59% dans une élection de niveau local. Cela exprime, sans doute, la crédibilité bien gagnée de notre peuple dans le système électoral mais aussi dans la démocratie participative comme système politique qui répond à ses besoins.

Pendant la campagne électorale, l'opposition politique a fait de cette élection locale un espèce de « plébiscite présidentiel » qui évaluerait la gestion de notre Président Nicolas Maduro. Alors, bien, le peuple s'est exprimé et par son vote a mis en valeur de façon positive la gestion de Maduro, qui, avec l'adoption des récentes mesures économiques a défendu le peuple, frappé la spéculation, l'accaparement, et a réussi à baisser les prix pour la première fois dans l'histoire du Venezuela.

Les résultats doivent être considérées dans le cadre d'un processus politique encore marqué par l'absence physique de notre plus grand leader (Hugo Chavez Frias) et d'une violente Guerre Economique de l'oligarchie caractérisée par la pénurie, l'accaparement et une inflation débordante orientée politiquement pour provoquer le mécontentement politique et la déstabilisation. Dépasser ces forces adverses a été une démonstration forte de discipline et de loyauté envers le projet bolivarien et le Commandant éternel Hugo Chavez : Indépendance et Patrie Socialiste !!!

Dans des élections nationales, nous, les Bolivariens, récupérons des forces en nous imposant maintenant avec une marge plus grande que les 2 malheureux points des élections présidentielles d'avril. Mais le plus important est que nous, les forces révolutionnaires, gagnons 210 maires, c'est à dire 62% des 337 en lice.

(traduction Françoise Lopez)