Venezuela: LE GOUVERNEMENT ENGAGE UNE PROCEDURE ADMINISTRATIVE CONTRE CNN POUR AVOIR MENTI SUR LA SITUATION DANS LE PAYS

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 20 février AVN – Le président de la République, Nicolas Maduro, a informé ce jeudi qu'on fera un procès administratif à la chaîne internationale CNN car elle a prétendu créer une matrice d'opinion d'une soi-disant guerre civile au Venezuela.

Le président a ordonné à la ministre de la Communication et de l'Information, Delcy Rodriguez, de notifier à CNN « que la procédure administrative pour les faire sortir du Venezuela s'ils ne rectifient pas, est engagée. Que CNN s'en aille du Venezuela, la propagande de guerre, ça suffit ! »

Les 24 heures de la journée de CNN sont une programmation de guerre. Ils veulent montrer au monde qu'au Venezuela, il y a une guerre civile alors qu'au Venezuela, le peuple travaille, étudie, construit la patrie », a souligné le chef de l'Etat lors d'une rencontre au Palais de Miraflores, Caracas, avec des travailleurs du Métro de Caracas qui ont été agressés par des groupes violents de l'extrême droite fasciste ces derniers jours.

Le Gouvernement National a de nouveau appelé les médias nationaux et étrangers à respecter la Constitution Nationale et à ne pas pousser à la violence par l'information qu'ils diffusent.

L'article 57 de la Grande Charte stipule que, si « toute personne a le droit à exprimer librement ses pensées, ses idées ou ses opinions de vive voix, par écrit ou par toute autre forme d'expression, » l'anonymat, la propagande de guerre, les messages discriminatoires et ceux qui encouragent l'intolérance religieuse ne sont pas permis.

L'exhortation du président à la chaîne étasunienne de rectifier sa politique de communication est fondée sur l'article 58 qui garantit le droit de toute personne à une information convenable, vraie et impartiale, sans censure, ainsi qu'au droit de réponse et à la rectification quand elle est directement touchée par des informations inexactes ou pouvant avoir de graves conséquences.

Depuis le début du plan violent des groupes fascistes au Venezuela, des membres de l'Exécutif National ont enjoint à la chaîne internationale de s'attacher aux faits et de ne pas impulser une matrice d'opinion en faveur d'une intervention internationale dans le pays.

Dimanche dernier, la ministre de la Communication et de l'Information, Delcy Rodriguez, a condamné la « manipulation et la campagne nationale et internationale en cours contre le Venezuela » et a mentionné le cas de la chaîne internationale NTN24 qui a été exclue de la programmation de la télévision par souscription au Venezuela pour avoir encouragé le renversement du du gouvernement constitutionnel vénézuélien et la haine parmi la population.

L'ambassadeur du Venezuela devant l'Organisation des Etats Américains (OEA), Roy chaderton, justement pendant une entrevue pour CNN, a signalé comment certains médias internationaux « oublient les buts des actions violentes au Venezuela et contribuent à la situation. »

A cette occasion, le diplomate a indiqué que bien que mardi dernier « fut un jour où la tension a notablement baissé à Caracas, les les titres que vous avez mis (CNN) parallèlement étaient quelque chose comme : La tension augmente au Venezuela.

On a même signalé que la chaîne d'Atlanta diffusait des photos de violences passées ou se déroulant hors des frontières du Venezuela comme s'il s'agissait de faits survenus ces derniers jours.

Ainsi l'a dénoncé lors d'une interview de l'Agence Vénézuélienne d'Information (AVN) Romon Soto, étudiant en Sciences Politiques et en Droit à l'Université des andes dans l'état de Miranda.

« Il existe une série d'images de moi qui sont publiées par les réseaux sociaux et sont diffusées sans aucun scrupule dans des programmes de télévision, surtout par le canal CNN en espagnol. Ils sortent de vieilles images de moi qui ont été prises le 10 avril quand j'ai été agressé par des hordes violentes qui étaient avec Henrique Capriles quand il est venu clôturer sa campagne », a-t-il expliqué.

L'exécutif a confirmé son intention de défendre les droits des Vénézuéliens et à ne pas permettre que certains médias irresponsables attisent dans le pays la violence favorisée par des groupes fascistes dirigés depuis les Etats-Unis.

AVN 20/02/2014

(traduction Françoise Lopez)

http://www.avn.info.ve/contenido/ejecutivo-abre-proceso-administrativo-cnn-mentir-sobre-situaci%C3%B3n-venezuela