Venezuela: L'OPPOSITION EST SOUMISE A UN CHANTAGE PAR DES AGENTS EXTERIEURS

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 20 avril AVN – Le président de la commission de Politique Intérieure de l'Assemblée Nationale, Elvis Amoroso, a indiqué ce dimanche qu'une partie de l'opposition vénézuélienne est soumise à un chantage par des facteurs externes et pour cette raison, ils organisent des actes terroristes dans certains secteurs du pays.

« L'opposition n'a pas de parole. Ils prennent la décision de respecter l'appel au dialogue du président Nicolas Maduro et ensuite ils continuent à organiser des violences. L'opposition est soumise à un chantage par des agents externes (…) Ils sont dans un piège et ne savent pas comment en sortir », a déclaré le député dans une interview lors de l'émission José Vicente Hoy diffusée par la chaîne privée Televen.

Amoroso a qualifié de positif le fait que l'opposition respecte l'appel au dialogue du Président Maduro « mais ensuite ses mêmes membres commencent à le remettre en question et demandent des signes à l'extérieur sur la façon dont ils doivent agie. C'est très triste et regrettable. »

Il a indiqué que l'opposition est en train de perdre une occasion historique de faire une politique « vraiment saine » et qu'ils perdent chaque jour plus de partisans « parce qu'ils n'ont pas de proposition sérieuse. »

Amoroso a signalé que les foyers de violence ont été partiellement vaincus par l'action du Gouvernement Révolutionnaire. « Dans le peu d'endroits où ils se sont maintenus, c'est parce qu'ils sont financés par l'opposition. »

« Heureusement que ce n'est pas toute l'opposition qui finance ces actes terroristes. Il y a un secteur qui veut participer aux processus démocratiques. », a-t-il déclaré.

Les violences provoquées dans lepays depuis le 12 février dernier ont fait 41 morts (32 civils et 9 fonctionnaires de police militaire et publique), 650 blessés.174 personnes ont été arrêtées, sur lesquelles seulement 12 ont présenté des cartes d'étudiants, selon des chiffres du Ministère Public (MP).

L'opposition a élu les membres du comité de candidature.

De même, Amoroso a rappelé que a semaine dernière, finalement, l'opposition est arrivée à un consensus et a élu les représentants qui feront partie du Comité de Candidatures pour les magistrats du Tribunal Suprême de Justice (TSJ).

Pour le comité de candidatures, l'opposition a proposé les députés Alfonso Marquina et Cesar Rincones. Pour le groupe socialiste, ce sera Elvis Amoroso (président), José Morales et Zulay Martinez. « Il manquera seulement des représentants du Pouvoir Populaire » , a-t-il indiqué.

Le député a indiqué qu'il y a 11 postes vacants de nouveaux magistrats au TSJ. Le parlementaire a informé qu'ils se chargeraient de contrôler les CV des postulants dont on estime qu'ils seront environ 600 et ensuite, il y aura un entretien.

Le pas suivant pour la sélection sera d'envoyer les candidatures au Pouvoir Moral qui réalisera les corrections et les estimations respectives et enfin, on enverra les propositions des aspirants au plus haut organe législatif.

« C'est un travail délicat, qui prendra approximativement 2 mois mais qui est nécessaire pour renforcer la démocratie de la patrie ainsi que l'établit la constitution de la République Bolivarienne du Venezuela. »

Le président de l'AN, Disodado Cabello, sera chargé d'annoncer la date à laquelle aura lieu la session pour désigner les nouveaux et les nouveaux directeurs de l'entité électorale.

AVN 20/04/2014

(traduction Françoise Lopez)