Venezuela: NOUVEAUX PLANS DE LA DROITE POUR PROVOQUER DES VIOLENCES

Publié le par cubasifranceprovence

Traduction Françoise Lopez

Caracas, 29 août AVN - Le président de l'Assemblée Nationale (AN), Diosdado Cabello, a alerté ce jeudi sur le fait que des groupes de droite prétendent recommencer des actions violentes comme celles qui ont eu lieu entre février et mai de cette année et qui ont provoqué plus de 40 morts par assassinat et plus de 15 000 millions de dollars de pertes.

Dans son émission Con el mazo dando, transmise par Venezolana de Television, il a indiqué que les corps de sécurité ont découvert des plans pour installer des campements illégaux dans les environs du Service Bolivarien de Renseignement National (SEBIN), de l'échangeur de Santa Fe et d'Altamira.

En mai dernier, des campements de ce type ont été démantelés à Sant Fe et sur la Place Alfredo Sadel, dans la municipalité de Baruta, ainsi que sur l'avenue Francisco de Miranda et sur la Place Bolivar, dans la municipalité de Chacao. On y a aussi saisi des cocktails Molotov, de la drogue, de l'argent, des armes et des masques à gaz.

Cabello a aussi indiqué qu'ils veulent commettre des actes de vandalisme, soi-disant en soutien à un groupe de personnes arrêts pour avoir provoqué des violences dans l'est de Caracas ces derniers jours pour provoquer des affrontements avec les forces de sécurité. Ainsi, ils prétendent créer un scénario "pour ensuite lever la drapeau des droits de l'homme devant les médias internationaux" comme CNN en espagnol.

Ce média a déformé la situation dans le pays depuis le 12 février dernier en diffusant des images qui ne correspondaient pas à la réalité du pays et la matrice d'opinion sur une soi-disant guerre civile au Venezuela.

La droite continue à être divisée.

Cabello a fait allusion dans son émission aux désaccords qui persistent à l'intérieur de la droite vénézuélienne sur le destin de ce qu'on appelle la Table de l'Unité (MUD). En ce sens, il s'est référé au fait que Julio Borges et tomas Guanipa, deux militants de Primero Justicia, prétendent prendre leurs distances avec Antonio Ledezman pour éviter qu'il devienne le leader de l'anti-chavisme.

De plus, il existe des problèmes en ce qui concerne les visites de l'ex députée Maria Machado dans plusieurs états du pays, qui prétend créer une nouvelle coalition à l'intérieur de la droite et devenir son leader.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/cabello-alertó-sobre-nuevos-planes-derecha-para-generar-violencia

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/08/venezuela-nouveaux-plans-de-la-droite-pour-provoquer-des-violences.html