Venezuela: PREMIER ENVOI D'AIDE HUMANITAIRE POUR LA POPULATION DE Gaza

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 12 août AVN - Le Gouvernement duVenezuela a envoyé ce mardi de l'Aéroport International Simon Bolivar, à Maiquetia, état de Vargas, le premier lot de produits pour le peuple palestinien: 12 tonnes d'aide humanitaire.

Dans un avion Hercules C 130 de l'Aviation Militaire Vénézuélienne, ont été transportés jusqu'à la République Arabe d'Egypte, pays avec lequel l'envoi a été coordonné, des médicaments, du matériel médical et chirurgical, de l'eau potable, des aliments non périssables, des vêtements et des chaussures de femmes, d'hommes et d'enfants, des couvertures, des oreillers, des tentes familiales, des lampes de poche, des matelas, entre autres choses.

Le ministre des Relations Extérieures, Elias Jaua, accompagné par son homologue de Palestine, Riad Al-Maliki, a supervisé le départ de l'avion jusqu'en Egypte, la nation qui sera chargée de transporter l'aide dans les pays voisins quand les conditions seront réunies pour les faire arriver dans la Bande de Gaza.

Jaua a souligné que les Vénézuéliens ont accompli leur devoir humain envers le peuple palestinien en collectant ces tonnes d'aide humanitaire pour ce pays qui, depuis juin dernier, est victime de bombardements dans la Bande de Gaza de la part de l'armée israélienne qui ont provoqué plus de 1 900 assassinats et fait plus de 9 000 blessés.

"Le peuple vénézuélien a su faire son devoir humain envers le peuple palestinien", a-t-il déclaré en même temps qu'il annonçait que le second avion avec 15 tonnes de médicaments et d'aliments, entre autres, partirait dans les 48 heures.

Pour sa part, le ministre des Relations Extérieures de l'Etat de Palestine, Riad Al-Maliki, a déclaré que le Venezuela "a démontré qu'il est un frère du peuple palestinien" en collectant cette aide humanitaire pour le peuple arabe.

Il a rappelé que depuis le début de la Révolution Bolivarienne commandée par le président Hugo Chavez, le peuple vénézuélien a manifesté constamment sa solidarité avec la cause palestinienne et contre les attaques d'Israël.

"Nous savons que ce n'est pas une réaction éphémère mais une démonstration de solidarité, de soutien, d'engagement réel et historique envers la cause palestinienne, c'est le reflet des principes de la révolution qu'a commencée le président Hugo Chavez", a-t-il dit.

Les premières aides sont celles du Venezuela.

Le chancelier palestinien a indiqué que les premiers avions avec de l'aide humanitaire qui vont atterrir en Egypte sont ceux du Venezuela. Il a ajouté que ces produits sont très importants pour que les enfants puissent avoir de l'eau potable et du lait.

"Si les reste des pays pouvaient voir cet avion vénézuélien comme un exemple et envoyer de l'aide humanitaire pour les deux millions de déplacés que nous avons actuellement en Palestine!"

Il a précisé que la situation dans la Bande de Gaza est "insupportable", il a qualifié les bombardements israéliens de tremblement de terre qui a détruit tous les réseaux électriques, d'eau potable, des maisons, des écoles, des églises, des mosquées, et même 17 hôpitaux, faisant plus de 10 000 blessés.

Il a précisé que 141 écoles ont été détruites ainsi que 11 000 maisons totalement et 72 000 autres partiellement. "C'est pourquoi il est très difficile d'essayer de qualifier cela et nous pouvons l'appeler crimes de guerre, massacre ou actes génocides."

La Palestine est confiante dans le fait qu'Israël soit jugé.

"Nous avons travaillé avec tous les pays membres du Conseil des Droits de l'Homme à Genève. Nous avons confiance dans le fait que la commission créée pour enquêter pourra démontrer qu'Israël a commis des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, lors de son attaque contre le peuple de Gaza et qui continue en Cisjordanie, en particulier à Jérusalem Est", a indiqué le chancelier Al-Maliki.

Malgré la confiance qu'il place dans l'instance internationale, il a averti que Tel Aviv empêchera les travaux d'investigation de cette commission, c'est pourquoi il a considéré comme nécessaire la recherche de moyens alternatifs pour arriver à ce que l'impunité en faveur d'Israël et de son attaque génocide ne prédomine pas.

De même, il a remis en question l'action du Conseil de Sécurité de l'ONU face au génocide d'Israël envers le peuple palestinien car il soutient que cette instance n'a pas assumé ses responsabilités de se préoccuper de la paix et de la sécurité du monde.

Il a mis en avant que, bien que les atrocités commises par Israël aient été condamnées et qu'on ait annoncé des comités pour enquêter sur les attaques contre des écoles "jusqu'à présent, le Conseil de Sécurité est incapable de se réunir, de prendre des mesures et d'adopter des déclarations de condamnation d'Israël, de les forcer à lever le blocus, de les forcer à permettre l'entrée libre de l'aide humanitaire et que l'Autorité Palestinienne prenne la responsabilité d'organiser, à travers le soutien international, la reconstruction de la Bande de Gaza."

L'UNASUR fera un nouveau communiqué.

Lors du prochain Sommet Présidentiel de l'Union des Nations Sud-Américaines (UNASUR) qui se tiendra le 21 et 22 août à Montevidéo, Uruguay, les pays membres émettront un nouveau communiqué en faveur de l'arrêt des attaques militaires de l'armée israélienne contre le peuple palestinien.

Le ministre Elias Jaua a indiqué que le Venezuela a travaillé avec plusieurs chanceliers de la région pour pouvoir émettre un nouveau communiqué et revenir au dialogue sans conditions.

"C'est la position que le Venezuela va défendre à l'Union des Nations Sud-Américaines et qui est partagée par plusieurs pays comme cela s'est exprimé au sein du MERCOSUR ( Marche Commun du Sud), a-t-il ajouté.

De même, le diplomate vénézuélien a commenté le fait que les maisons abri pour accueillir les enfants palestiniens blessés ou orphelins suite au massacre de l'armée israélienne dans la Bande d eGaza sont déjà prêtes.

Le Gouvernement vénézuélien a activé aussi le protocole de transport conjointement avec le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et l'Institut de Défense des Enfants et des Adolescents (IDENA), une entité qui dirige la politique envers l'enfant et l'adolescent au Venezuela. On n'attend plus que l'approbation des autorités de Palestine pour transporter les petits.

Texte en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/más-12-toneladas-ayuda-env%C3%ADa-este-martes-venezuela-palestina

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/08/venezuela-premier-envoi-d-aide-humanitaire-pour-la-population-de-gaza.html