Venezuela: L'ATTAQUE DU "MUR DE Chavez" DEMONTRE L'INTOLERANCE POLITIQUE

Publié le par cubasifranceprovence

par Janet Queffelec Padron

traduction Françoise Lopez

Caracas - Renaldo Itirriza, ministre du Pouvoir Populaire de la Culture, a condamné l'attaque du mur de Hugo Chavez sur la place Armando Reveron à Unearte, jeudi dernier 18 septembre. Ce jour-là, de présumés groupes de vandales ont lancé de la peinture sur l'oeuvre réalisée par l'artiste Nikolay Shamaniko, quelques semaines après la mort du Président.

Il a souligné que cette action violente s'est produite le jour où on commémorait le 60° anniversaire de la mort de Reveron: "Ainsi agit le fascisme. C'est une démonstration de la violence fasciste et de l'intolérance politique, et de la haine pour des raisons politiques que nous, nous condamnons et qui fait tant de dégâts à la société vénézuélienne. Il y aune petite minorité qui s'obstine à perturber la tranquillité."

Il a dit que les petits groupes d'opposition imposent "leur volonté à la grande majorité des Vénézuéliens".

Il a invité les Vénézuéliennes et les Vénézuéliens "à répondre aux manifestations de violence en donnant vie à nos espaces publics et à les revendiquer pour la paix, pour la démocratie, pour la justice et pour l'égalité."

Il a déclaré que ce "sont les valeurs avec lesquelles nous construisons la Révolution bolivarienne".

Iturriza a déclaré qu'hier, les habitants et les habitantes de Caracas ont participé à la marche pour la paix et aux activités sportives de l'avenue Bolivar: "Nous célébrons le fait que nous utilisons et profitons des espaces publics."

Le ministre a indiqué que le jour même de cet acte de vandalisme, les étudiants d'Unearte ont envisagé la nécessité de restaurer cette oeuvre. Hier, les travaux ont commencé: "Aujourd'hui, nous proposons de célébrer la journée internationale d ela paix avec la remise en état du mur."

Ils ont lancé de la peinture au milieu du mur, là où se trouve le visage d'Hugo Chavez. A gauche, on voit une femme de race indigène pour représenter la lutte du commandant en faveur des peuples originels. A droite, se trouve l'image de Chavez et la carte du continent américain pour symboliser les efforts pour l'intégration qu'a toujours fait le Commandant Eternel.

Source: Correo de Orinoco

Resumen Latinoamericano y del Tercer Mundo 23 septembre 2014

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/09/venezuela-l-attaque-du-mur-de-chavez-demontre-l-intolerance-politique.html