Cuba/LES 5: LA DISCIPLINE MEDIATIQUE

Publié le par cubasifranceprovence

par Ricardo Alarcon de Quesada

traduction Françoise Lopez

A l'occasion des 16 ans de détention des anti-terroristes cubains, le véritable rôle des grands médias nord-américains, s'est révélé une nouvelle fois. En effet, le 12 septembre est passé inaperçu ainsi que les actes de protestation contre l'injustice.

Ils n'ont rien publié non plus sur le retard mis par le Tribunal de Miami à répondre à l'Habeas Corpus que Gerardo Hernandez Nordelo a présenté en juin 2010, ill y a presque 4 ans ni à ceux qu'ensuite ont présenté Ramon Labañino et Antonio Guerrero. Ce sont trois recours qui, dans une grande mesure, se basent, précisément, sur la manipulation et le paiement par le Gouvernement, avec de l'argent public, de journalistes qui ont encouragé la campagne de haine et de désinformation que le Panel de la Cour d'Appel d'Atlanta, en annulant le jugement en 2005, décrivit comme une "parfaite tempête".

Curieusement, cette opération a été révélée quand le Miami Herald s'est vu obligé de licencier certains de ses employés impliqués dans ce scandale. Une telle violation de l'éthique professionnelle fut critiquée par des institutions prestigieuses comme l'Ecole de Journalisme de l'Université de Columbia à New York, parmi d'autres qui, au-delà de la Floride, ont exprimé leur inquiétude.

La Juge ne répond pas non plus à la demande pour que le Gouvernement remette les données qu'il cache encore à propos d'un épisode outrageant pour une profession qu'il devrait respecter. Ni à la demande de Gerardo d'une audience orale dans laquelle il puisse réfuter les mensonges qui le condamnent à mourir en prison. La juge ne répond pas, comme si la vie de trois êtres humains à qui elle a imposé les condamnations les plus exagérées n'était pas de son ressort.

Devant cette situation, la presse se tait mais cela ne doit pas nous surprendre. Noam Chomky, spécialiste du langage, a défini les médias nord-américains d'un seul mot: DISCIPLINES.

Ironiquement, le silence, en lui-même, est une information. Pendant un demi-siècle, Washington a déployé contre Cuba une propagande colossale et systématique dans laquelle rien n'a manqué pour accuser son Gouvernement de n'importe quoi. Si les Cinq avaient causé quelque dommage aux Etats-Unis, si leur travail avait été aussi dangereux, ils auraient parlé d'eux nuit et jour sans arrêt.

Le silence obéissant des médias est une preuve éloquente de leur innocence et de l'infamie dont ils sont victimes.

(extrait de La Nueva Republica)