Amérique Latine: DECLARATION DE LA CELAC SUR LA NECESSITE DE LEVER LE BLOCUS DE Cuba

Publié le par cubasifranceprovence

Granma

traduction Françoise Lopez

Les Chefs d'Etat et de Gouvernement d'Amérique Latine et des Caraïbes, réunis au Costa Rica à l'occasion du III° Sommet de la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC), les 28 et 29 janvier 2015:

1. Expriment leur plus énergique condamnation des mesures économiques coercitives non basées sur le Droit International, y compris toutes les actions unilatérales appliquées pour des raisons politiques contre des pays souverains, qui affectent le bien-être de leurs peuples et sont conçues pour les empêcher d'exercer leur droit à décider, de leur propre volonté, de leurs propres systèmes politiques, économiques et sociaux.

2. Réitèrent leur énergique condamnation de l'application de lois et de mesures contraires au Droit International comme la Loi Helms-Burton, y compris ses effets extra-territoriaux et exhortent le Gouvernement des Etats-Unis à mettre fin à leur application.

3. Se félicitent de l'annonce, faite le 17 décembre, par les Présidents de la République de Cuba et des Etats-Unis d'Amérique, respectivement Raúl Castro Ruz et Barack Obama, sur le rétablissement des relations diplomatiques. A la lumière de la Déclaration formulée par le Président Obama, ils l'appellent instamment à adopter toutes les mesures qui font partie de ses possibilités exécutives pour modifier substantiellement l'application du blocus contre Cuba et appellent instamment le Congrès des Etats-Unis à commencer, dès que possible, une discussion sur l'élimination de celui-ci.

4. Rappellent que depuis 1992, l'Assemblée Générale des Nations Unies a demandé, en 23 résolutions, de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé à cuba par le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, soulignent le soutien de 188 des Etats Membres des Nations Unies à la plus récente Résolution A/RES/69/5, approuvée le 28 octobre 2014 et appelle instamment la communauté internationale à garder la même attitude tant que persiste le blocus contre Cuba.

5. Réaffirment que ce blocus est contraire aux principes de la Charte des Nations Unies et du Droit International.

6. Expriment à nouveau leur plus profonde inquiétude et leur plus profonde condamnation de la dimension extra-territoriale du blocus ainsi que de la persécution croissante des transactions financières internationales de Cuba, ce qui est contraire à la volonté politique de la communauté internationale.

7. Demandent au Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique de mettre en pratique les résolutions successives approuvées par l'Assemblée Générale des Nations Unies et en réponse aux appels réitérés des pays d'Amérique Latine et des Caraïbes, pour mettre fin au blocus économique, commercial et financier qu'il maintient contre Cuba, qui est contraire au Droit International, cause des dégâts importants et injustifiables au bien-être du peuple cubain et affecte la paix et la convivialité entre les nations américaines.

Belen, Costa Rica, 29 janvier 2015

Source en espagnol:

http://www.granma.cu/mundo/2015-01-30/declaracion-de-la-comunidad-de-estados-latinoamericanos-y-caribenos-sobre-la-necesidad-de-poner-fin-al-bloqueo-economico-comercial-y-financiero-de-los-estados-unidos-contra-cuba

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/01/amerique-latine-declaration-de-la-celac-sur-la-necessite-de-lever-le-blocus-de-cuba.html