Venezuela: LARGE SOUTIEN AUX MESURES DE PROTECTION SOCIALE CONTRE LA GUERRE ECONOMIQUE

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 1° février AVN - Un sondage de l'institut Hinterlaces, réalisé entre le 21 et le 27 janvier dernier sur 1 200 personnes dans tout le pays révèle que la majorité des personnes interrogées soutient les actions économiques et les politiques sociales que le Gouvernement national met en place pour défendre le peuple vénézuélien contre les effets de la guerre économique et de la chute du prix du pétrole.

Cette étude, divulguée ce dimanche dans l'émission José Vicente Hoy, diffusée par Televen, a déterminé que 79% des personnes interrogées manifestent leur soutien aux missions sociales. 82% soutiennent aussi la politique d'augmentation des salaires, une des politiques pour défendre la classe ouvrière.

Dans son message annuel à la nation, le 21 janvier dernier devant l'Assemblée Nationale (AN), le président de la République, Nicolas Maduro, a annoncé une nouvelle augmentation de 15% du salaire minimum pour tous les travailleurs et les pensionnés du pays qui est entrée en vigueur ce 1° février.

Avec cette augmentation, le salaire passe de 4.899,54 bolívars à 5.634,47 bolívars. A cette augmentation s'ajoutent les tickets d'alimentation qui se situent entre 1905 et 2857 bolívars par mois.

De même, il a annoncé l'incorporation de 300 000 nouveaux pensionnés, l'augmentation des bourses universitaires et d'éducation moyenne et l'exécution d'un recensement pour protéger 500 000 nouvelles familles dans le cadre de la Grande Mission Hijos de la Patria, parmi d'autres projets sociaux et économiques.

D'autre part, le chef de l'Etat a convoqué tous les secteurs du pays à débattre d'un schéma de prix justes et équilibrés de l'essence qui s'étende dans tout le pays et a rappelé que le prix de ce secteur est le plus bas du marché international et que les rentrées qu'il génère ne couvrent pas le moindre de son processus de production.

En ce sens, Rangel a informé que le Rapport de Contrôle Exécutif révèle que 62% des personnes interrogées soutient un éventuel ajustement du prix de l'essence alors que 35% dit n'être pas d'accord.

67% des personnes interrogées disent ne pas être d'accord pour sortir dans la rue pour protester et 31% disent que oui, a noté Rangel, selon l'étude d'Hinterlaces.

Il a indiqué aussi que 71% ne sont pas d'accord pour privatiser Petróleos de Venezuela (Pdvsa) et 67% ne sont pas d'accord non plus pour que le service d'électricité du pays passe aux mains du privé.

Avec la nationalisation, le 1° mai 2007, de la Frange Pétrolifère de l'Orénoque (FPO) et des Conventions d'Exploitation à Risques et Bénéfices Partagés, la Révolution Bolivarienne a mis fin à ce qu'on appelle "l'ouverture pétrolière" développée par les gouvernements de la IV° République qui offrait aux transnationales le contrôle des opérations de la frange.

L'Electricité de Caracas (EDC) a été fondée avec un capital privé à la fin du XIX° siècle et au début de 2007, le président Hugo Chavez annonçait la nationalisation de cette entreprise, aujourd'hui Corporation Electrique Nationale (CORPOELEC) dans le but de donner une impulsion à la sécurité et à la souveraineté énergétique du pays, ce qui a permis de mettre en place la réorganisation du secteur électrique national pour améliorer le service.

D'autres données d'Hinterlaces révèlent que 63% sont d'accord pour que les prix des aliments continuent à être régulés, alors que 35% disent que non.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/encuesta-hinterlaces-revela-amplio-apoyo-medidas-protección-social-ante-guerra-económica

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/02/venezuela-large-soutien-aux-mesures-de-protection-sociale-contre-la-guerre-economique.html