Venezuela: UN COUP D'ETAT DEMANTELE

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 12 février AVN - Une nouvelle tentative de coup d'Etat contre le Gouvernement légitime et le peuple du Venezuela, dans laquelle sont impliqués des officiers de l'Aviation Militaire et des civils, avec le soutien du Gouvernement des Etats-Unis, a été dénoncé ce jeudi par le Président de la République, Nicolas Maduro qui a aussi annoncé que cette action anticonstitutionnelle a été totalement démantelée par les organes de renseignement du Gouvernement national et par les dénonciations de militaires patriotes.

"Nous avons démonté, démantelé, un attentat putschiste contre la démocratie, contre la stabilité de notre patrie. Il s'agit d'une tentative pour utiliser un groupe d'officiers de l'Aviation Militaire pour tenter un coup d'Etat", a annoncé Maduro tout en annonçant qu'au petit matin et dans la matinée de ce jeudi, certains de ceux qui sont impliqués ont été arrêtés.

Lors d'une allocution dans la paroisse La Pastora, à Caracas, le Chef de l'Etat a expliqué que l'activation de ce plan, stimulé par la droite vénézuélienne et par l'empire nord-américain, était prévue pour ce 12 février après la publication d'un manifeste appelant à un gouvernement de transition. Ensuite, on allait attaquer avec un avion Tucano, amené de l'extérieur du pays qui portaient des sigles vénézuéliens, un rappel de la Bataille de la Victoire et, en même temps, ils réactiveraient les "guarimbas" (actions de rue violentes) à Caracas et dans d'autres villes du pays.

De plus, on avait envisagé d'enregistrer une vidéo du général de brigade de l'Aviation Oswaldo Hernández Sánchez, alias El Oso, impliqué dans la tentative de coup d'Etat de 2014, raison pour laquelle il est en prison.

"Le mode opératoire et l'ordre étaient donnés au moment où ce qui prétendait être le programme du gouvernement de transition qu'ils avaient déjà défini serait activé. Ils voulaient mettre un autre Pedro Carmona Estanga", a-t-il dit.

En outre, il a indiqué que pour impulsé l'attentat putschiste démantelé, on a acheté un officier d'Aviation qui fut congédié pour son implication dans le coup d'Etat de l'année dernière et qui fut remis en activité. Celui-ci a réussi à contacter quatre autres camardes officiers.

"Ils ont donné à cet officier la tâche de contacter et d'enregistrer la vidéo du général qui a avoué et a été reconnu coupable (...) A cette occasion, l'intention de ces coups de queue, de ceux qui restent de ce groupe à l'un desquels ils avaient donné un traitement bienveillant, était d'enregistrer une vidéo de ce général et à cette date du 12 février, lors des commémorations, d'armer un avion Tucano et d'attaquer le Palais de Miraflores ou l'endroit où je participerais à ces manifestations", a-t-il déclaré tout en signalant qu'ils allaient aussi attaquer le Ministère de la Défense et le siège de Telesur.

Le Président Maduro a noté que cette information a été obtenue par des documents qui étaient en possession des officiers qui sont en prison avec d'autres civils impliqués.

La participation des Etats-Unis aux plans putschistes des Etats-Unis.

Le Président a dénoncé le fait que la droite internationale est impliquée dans le plan dévoilé et neutralisé qui fait partie d'une chaîne d'événements planifiés qui provoquent une instabilité sociale et sont fondés sur les orientations de l'Ecole des Amériques, au Pentagone.

"Le premier événement de grand impact fut l'embuscade économique des 6,7 et 8 janvier, en calculant que je serais à l'étranger. Ils (l'opposition) avaient contacté des groupes, nous en avons capturé plusieurs, pour déstabiliser le pays" en promouvant des actions violentes dans les queues provoquées par la guerre économique promue par la même droite. Cependant, "le peuple vénézuélien n'a pas tenu compte de l'appel", a dit Maduro dans des déclarations diffusées par Venezolana de Televisión.

Il a évoqué le fait que la droite vénézuélienne avait assuré aux Etats-Unis qu'une fois l'embuscade économique en place, l'opposition était en capacité de rendre le pays ingouvernable. Cependant, ils n'ont pas prévu la patience et la maturité du peuple face au coup d'Etat économique.

"Des pillages arrivaient, de grandes marches et après ce genre de choses venait, alors, le débat international, l'appel à une force humanitaire comme l'a fait une personnalité qui est venue dans notre pays (...) et ensuite, ces jours-ci, ils amenaient l'avion Tucano armé pour attaquer et les quatre éléments qu'ils appellent "la tourmente parfaite" se joignaient à l'événement économique, social et militaire."

"C'est la gouvernement des Etats-Unis qui est derrière lesplans de déstabilisation et les coups d'Etat au Venezuela" a-t-il souligné tout en attribuant la responsabilité de cette action putschiste à la droite vénézuélienne.

"Je vais faire tous mes efforts pour vaincre toutes ces embuscades et ces coups d'Etat de la droite vaincue et mal en point, de l'empire étasunien qui a décidé de faire pression, de tordre le bras du Venezuela, comme dit Obama", a dit Maduro, qui a appelé le peuple à rester ferme car hésiter "serait perdre tout les efforts de la patrie".

L'Union civique et militaire face à l’anti-constitutionnalité.

Face au démantèlement du plan de coup d'Etat, le chef de l'Etat a renouvelé son appel à l'union civique et militaire pour affronter les tentatives de déstabilisation de l'empire nord-américain et de la droite vénézuélienne.

"Nous avons démantelé cet attentat putschiste qui prétendait devenir un coup d'Etat. j'appelle le peuple à être en alerte, j'appelle les Forces Armées à être en alerte, j'appelle à l'union civique et militaire (...) Je le dis au peuple et aux Forces Armées: s'il y avait un attentat contre moi en tant que président, contre la République, contre la paix de lapaix du peuple, ce jour-là, vous avez l'autorisation de décréter un 13 avril civique et militaire pour répondre au coup d'Etat avec toute la force populaire".

De même, il a appelé à protéger la démocratie, comme le 13 avril 2002, quand les forces populaires et militaires se sont unies pour rétablir la voie constitutionnelle de la nation, rompue deux jours auparavant par un coup d'Etat de la droite contre le président de l'époque, Hugo Chavez.

"Si un jour quelqu'un exerce la violence contre la démocratie, le peuple doit se décréter en 13 avril permanent (...) Je le dis et je vais le faire, je ne vais pas les laisser faireplus de dégâts au pays. Nous devons faire deux pas en avant. Il ne peut pas y avoir un 11 avril, le 13 doit être avant le 11", a-t-il souligné.

Il a souligné que la Révolution Bolivarienne est arrivée pour se renforcer comme force politique et sociale pendant tout le XXI° siècle et au-delà malgré les tentatives de coup d'Etat.

"Il ne s'agit pas de Maduro, de cet homme qui est ici. Je suis un homme d'âme, d'esprit et aussi physiquement, je suis en conditions pour toutes les batailles qui arrivent", a-t-il déclaré.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/desmontado-plan-golpista-tramado-agentes-nacionales-y-extranjeros

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/02/venezuela-un-coup-d-etat-demantele.html