Sommet DES Amériques: A LA REUNION DES CHANCELIERS, LE Venezuela EXIGE L'ABROGATION DU DECRET D'Obama

Publié le par cubasifranceprovence

par Daniel Rojas, envoyé spécial.

traduction Françoise Lopez

Panama, 09 avril AVN.- Le Gouvernement du Venezuela a ratifié devant les Etats-Unis l'exigence de dérogation du décret d'ingérence signé le 9 mars par le président Barack Obama, dans lequel il qualifie le Venezuela de "menace extraordinaire" pour la sécurité du pays qu'affiche le plus grand pouvoir militaire de la planète, a souligné ce jeudi la chancelière de la République, Delcy Rodríguez.

"Nous avons ratifié l'exigence de dérogation du décret impérial du président Barack Obama. Nous demandons non seulement l'abrogation du décret mais de toute forme de trace de norme impériale, extra-territoriale et unilatérale contre tous les peuples de notre continent", a-t-elle déclaré aux médias depuis l'Hôtel Sheraton à Panama où avait lieu la réunion des ministres des Relations Extérieures du continent, préalablement au Sommet des Amériques qui se tiendra les 10 et 11 avril.

Il faut noter que mercredi, la chancelière avait eu une réunion avec le conseiller du Département d'Etat des Etats-Unis, Thomas Shannon, à qui elle avait renouvelé l'exigence du Gouvernement national d'abrogation du décret exécutif du pays nord-américain.

Elle a également remercié au nom du président de la République, Nicolás Maduro, et du peuple vénézuélien toutes les voix et tous les gouvernements du monde qui se sont exprimés en faveur de la souveraineté nationale et ont exigé l'abrogation de ce décret.

Depuis le 9 mars, plusieurs pays, organisations internationales et mouvements sociaux ont élevé la voix pour défendre le Venezuela face à l'agression de Washington et reconnaître les efforts de la nation bolivarienne pour promouvoir la démocratie, la paix et la justice sociale.

Le Venezuela a été soutenu par les pays membres de l'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA), la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC), l'Union des Nations sud-américaines (UNASUR), le Marché Commun du Sud (MERCOSUR) et Petrocaribe ainsi que par le Groupe des 77+ la Chine et le Mouvement des Pays Non-Alignés qui regroupe 120 nations du monde.

De la même façon, la chef de la diplomatie vénézuélienne a rappelé que mercredi, Obama a admis que le Venezuela ne représente aucune menace pour son pays.

"En conséquence, il faut abroger ce décret. Le peuple des Etats-Unis est conscient que le Venezuela n'est pas une menace", a indiqué Rodriguez.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/venezuela-ratifica-reunión-cancilleres-exigencia-eeuu-derogar-decreto-injerencista

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/04/sommet-des-ameriques-a-la-reunion-des-chanceliers-le-venezuela-exige-l-abrogation-du-decret-d-obama.html