Sommet DES Amériques: LE Venezuela PROPOSE AUX Etats-Unis UN DEBAT PUBLIC SUR LES DROITS DE L'HOMME

Publié le par cubasifranceprovence

par Daniel Rojas, envoyé spécial

traduction Françoise Lopez

Panama, 09 avril AVN.- la chancelière vénézuélienne, Delcy Rodríguez, a annoncé ce jeudi que le Gouvernement du Venezuela a proposé aux Etats-Unis de faire un débat public sur 8 points en matière de Droits de l'Homme, sur lesquels le Venezuela est à l'avant-garde en Amérique Latine.

Elle a précisé que les thèmes à débattre, s'ils sont acceptés par Washington, seraient le droit à la santé, à l'éducation, à l'alimentation, à la sécurité sociale, à un travail digen et rémunéré, à l'égalité de tous les êtres humains et à la justice pénale.

"Ce sont 8 points sur lesquels nous appelons les Etats-Unis à un dialogue ouvert, public, pour qu'on sache comment ces 8 points sont abordés aux Etats-Unis et comment ils sont abordés au Venezuela", a-t-elle indiqué, de l'Hôtel Sheraton, à Panama, où elle avait une rencontre avec ses homologues du continent, préalablement au Sommet des Amériques qui aura lieu les 10 et 11 avril prochains dans ce pays.

La proposition du Venezuela est importante, après que le président des Etats-Unis, Barack Obama, ait signé le 9 mars dernier un ordre exécutif dans lequel il qualifie le pays sud-américain de "menace extraordinaire" pour la sécurité de son pays, après quoi la majorité des peuples du monde a condamné ce décret.

Les Etats-Unis n'ont pas signé, n'ont pas ratifié ou n'ont pas adhéré à plusieurs traités internationaux clefs à l'Organisation des Nations Unies (ONU) en matière de protection des droits de l'homme, parmi lesquels les conventions contre les crimes de guerre et contre les crimes contre l'humanité.

Ils n'ont pas non plus ratifié la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes, ni la convention sur les Droits de l'enfant ni contre laprotestitution et la pornographie infantile. ils n'ont pas non plus ratifié l'accord International pour la répression du financement du terrorisme, l'accord International pour la répression des attentats terroristes commis avec des bombes, ni le traité de l'ONU sur l'interdiction complète des essais nucléaires.

De la même façon, ils n'ont pas ratifié l'accord relatif à la liberté syndicale, à la négociation collective et sur l'âge minimum pour travailler, le Pacte International des Droits Economiques, Sociaux et Culturels, ni la Convention sur les Droits des Personnes Handicapées, parmi beaucoup d'autres.

D'autre part, la chef de la diplomatie vénézuélienne a souligné l'importance que Cuba participe à cet événement régional. "Nous soulignons la valeur historique, arriver là avec la présence de Cuba suppose, comme l'a dit le président Nicolás Maduro, l'héritage impressionnant du commandant Hugo Chavez. C'est un lieu historique et nous remercions le Gouvernement de Panama et son Président pour cette occasion."

En ce sens, Rodriguez a souligné le courage du peuple de Panama qui a résisté avec stoïcisme aux attaques de l'impérialisme dans le passé, en particulier en décembre 1989, quand 26 000 soldats nord-américains des unités d'élite, des commandos de marine, de l'armée et de sa puissante force aérienne ont envahi le pays sous prétexte de capturer e président du Panama, le Général Manuel Antonio Noriega, qu'ils accusaient de trafic de drogue.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/venezuela-propone-eeuu-debate-público-sobre-derechos-humanos

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/04/sommet-des-ameriques-le-venezuela-propose-aux-etats-unis-un-debat-public-sur-les-droits-de-l-homme.html