LE Venezuela MET EN PLACE UNE CAMPAGNE CONTRE LES INJURES DESTINEES A BRISER LE MORAL REVOLUTIONNAIRE

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 19 mai AVN.- Le Venezuela possède la réserve morale pour neutraliser les menaces contre des cadres de la Révolution Bolivarienne comme le président de l'Assemblée Nationale (AN), Diosdado Cabello, c'est pourquoi une campagne nationale et internationale pour vaincre les infamies qui prétendent saper le processus de transformation que vit le Venezuela va débuter, a indiqué ce mercredi le président de la République, Nicolás Maduro.

Dans son émission En Contacto Con Maduro, il a indiqué que ce mercredi, il aura une réunion avec un groupe de professionnels de la communication pour mettre en place une campagne destinée à vaincre les plans injurieux contre Cabello et d'autres personnalités comme l'actuel gouverneur d'Aragua, Tareck El Aissami, soutenus par des médias privés internationaux comme ABC.

"Demain, il y aura une réunion avec Mario Silva, Miguel Pérez Pirela, les camarades de Zurda Konducta et nous allons activer une campagne nationale et internationale pour défendre Diosdado, Tareck et la dignité des cadres de la Révolution Bolivarienne et du Venezuela", a déclaré le chef de l'Etat.

Il a également exhorté le peuple vénézuélien et tous les pouvoirs publics à soutenir cette campagne en défense de la patrie et de la Révolution Bolivarienne.

"J'appelle les mouvements sociaux, le grand peuple patriote, la jeunesse, les femmes, la classe ouvrière et le Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) à soutenir cette campagne parce que celui qui s'attaque à Diosdado s'attaque à nous. Nous allons le défendre comme nous avons défendu notre pays face à l'agression des Etats-Unis en mars" lorsque le président Barack Obama a signé le décret qui qualifiait le pays sud-américain de menace, a-t-il déclaré.

Le chef de l'Etat a expliqué que les attaques contre Cabello ont débuté en janvier dernier, dans le cadre d'une série de stratégies qui comprennent la guerre économique qui prétend provoquer la déstabilisation dans le pays par la spéculation sur les prix, une baisse de la production et la contrebande, ainsi que le plan de coup d'Etat démantelé par les autorités vénézuéliennes en février qui prévoyait l'attaque de zones dans les quelles se trouvent des institutions de l'Etat et des domaines résidentiels comme le Palais de Miraflores, à Caracas.

"Ces actions de la droite en piteux état répondent au même schéma vaincus au début de l'année et devant l'échec de dimanche aux élections primaires - auxquelles participèrent 7,2% du corps électoral qui dépasse les 19 millions d'électeurs - ils ont sorti de leur manche la carte d'attaquer Diosdado Cabello", a averti Maduro.

Des attaques soutenues par des secteurs de droite

Les attaques contre Cabello, soutenues aussi par des médias nationaux comme El Nacional, La Patilla et Tal Cual, s'inscrivent dans des campagnes basées sur des mensonges et de discrédit de la part de secteurs de la communication de l'étranger et même de la droite vénézuélienne. Plus récemment, le journal états-unien Wall Street Journal et la chaîne CNN s'y sont joints.

Devant ces menaces, ce mardi, la groupe révolutionnaire de l'AN a approuvé un communiqué de soutien face à la campagne d'infamie contre le président du Parlement vénézuélien qui fait partie d'une stratégie de recrudescence devant l'échec de leurs primaires qui ont eu lieu ce dimanche avec la plus basse participation électorale de l'histoire du Venezuela.

Le communiqué sera remis au Ministère de la Justice de al République et ce mercredi, sera publié dans tous les médias du pays.

"Il faut défendre la révolution, nos institutions. Ce n'est pas pour Diosdado, c'est pour la Patrie, c'est pour la Révolution, c'est pour la paix de ce pays. C'est une attaque contre les institutions vénézuéliennes. Cela a beaucoup à voir avec le décret sur notre Patrie qu'ont signé les Etats-Unis et qui n'a pas encore été abrogé", a déclaré Cabello après que le communiqué ait été approuvé.

Egalement en soutien au Président du Pouvoir Législatif, a été approuvé le 21 avril dernier un rapport présenté par la Commission Permanente du Pouvoir Populaire et des Médias par lequel sont condamnées les spéculations à sensations des corporations internationales des médias mondiaux contre lui.

Jusqu'à présent, aucun parquet des Etats-Unis n'a engagé de procédure contre Cabello ou tout autre fonctionnaire vénézuélien.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/maduro-venezuela-tiene-reserva-moral-para-neutralizar-arremetidas-contra-revolución

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/05/le-venezuela-met-en-place-une-campagne-contre-les-injures-destinees-a-briser-le-moral-revolutionnaire.html