Le Guyana rejette le processus de l'ONU pour résoudre le différend avec le Venezuela

Publié le par cubasifranceprovence

Correo del Orinoco

traduction Françoise Lopez

Le Gouvernement de Guyana a assuré lundi ne pas être intéressé à continuer le processus de bons offices de l'ONU parce que, selon son chancelier, Carl Greenidge, le Venezuela l'a utilisé pour maintenir le différend territorial sur la région de l'Esequibo sans le résoudre.

"Nous avons indiqué très clairement au secrétaire général de l'ONU que le processus de bons offices que nous avons suivi fidèlement, ne semble pas offrir de solution pour continuer à avancer", a dit le ministre des Affaires Etrangères guyanais lors d'une conférence de presse diffusée sur internet.

Le ministre a refusé de dire si le pays va approuver la désignation d'un nouveau médiateur qui doit avoir lieu par consensus entre les 2 parties car il considère que le Venezuela a manipulé ce processus.

"Mon sentiment est que ce processus a évolué pour devenir une façade, pas délibérément de la part de l'ONU, dans laquelle la souveraineté du Guyana a été menacée", a-t-il dit.

La réaction de Greenidge survient quelques jours après que le Venezuela ait demandé officiellement à Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU d'attribuer un nouveau médiateur pour résoudre le différend territorial.

Greenidge a défendu l'idée que la controverse frontalière doit se résoudre à la Cour Internationale de Justice parce que "c'est la seule option".

Il a souligné que pendant les dernières décennies, le processus de conciliation appuyé par l'ONU n'a pas aidé à résoudre la différend et a signalé que le Venezuela a saisi l'occasion pour violer l'intégrité territoriale du Guyana.

Le différend frontalier entre le Venezuela et le Guyana pour les eaux de la côte de l'Esequibo où en mai, Exxon Mobil a découvert un gisement de pétrole, a plus d'un siècle. Il concerne un territoire de 160.000 kilomètres carrés très riche en ressources naturelles.

Le litige remonte à l'époque où le Guyana était une colonie britannique et est sous la médiation constante des Nations Unies depuis la signature de l'Accord de Genève en 1966 par les deux Etats.

Source/EFE

Source en espagnol:

http://www.correodelorinoco.gob.ve/politica/guyana-rechaza-proceso-onu-para-resolver-disputa-venezuela/

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/07/le-guyana-rejette-le-processus-de-l-onu-pour-resoudre-le-differend-avec-le-venezuela.html