Venezuela: Les pièges de la guerre médiatique

Publié le par cubasifranceprovence

par Françoise Lopez

Nous avons publié sur notre site hier un article intitulé "La CARICOM soutient le Guyana contre le Venezuela" pris sur le site du Resumen Latinoamericano y del Tercer Mundo. Une amie me signale que cet article donne une fausse information qui émane du journal "El nacional", l'un des ennemis les plus farouches du Gouvernement bolivarien de Nicolas Maduro. Nous avons donc retiré l'article de notre site mais nous avons pensé que tout cela méritait une explication.

En fait, le site du Resumen Latinoamericano1 ne donnait pas de source pour cet article qui était précédé d'un autre article émanant du Correo del Orinoco (pour celui-ci, la source était citée). Nous avons donc pensé que celui que j'ai traduit avait été écrit soit par le Resumen Latinoamericano soit par le Correo del Orinoco. Le correo del Orinoco a été fondé par Simon Bolivar et réactivé il y a quelques années par Hugo Chavez, nous n'avons donc aucune raison de mettre en doute son soutien au gouvernement bolivarien. Quant au Resumen Latinoamericano, nous le connaissons bien ainsi que ses positions progressistes et en particulier pro-vénézuéliennes. C'est lui qui publie chaque mois les textes de la campagne "La verdad de Venezuela". Nous n'avions donc aucune raison de mettre en doute la véracité de l'information.

Cette prise de position de la CARICOM nous surprenait malgré tout car Cuba et le Nicaragua en font partie et n'auraient jamais permis une telle décision prise aussi rapidement. Mais l'explication qui était donnée était que le Guyana faisait partie de ce bloc et pas le Venezuela. Donc, on en déduisait que la CARICOM défendait le pays qui en était membre, ce qui se produit généralement dans les pays impérialistes qui ne placent pas l'intérêt général au centre de leurs débats mais défendent becs et ongles leurs intérêts particuliers... La vérité est que le Guyana a demandé à la CARICOM d'étudier le dossier du différend territorial entre le Guyana et le Venezuela mais aucune décision n'a encore été prise.

La guerre médiatique que les puissances impérialistes et l'oligarchie de ces pays mènent contre le Venezuela depuis des mois, nous le savons, n'est pas un vain mot et nous touchons là du doigt les ravages qu'elle peut faire. Nous avons beau être avertis que de fausses informations circulent, nous sommes bien tombés dans le panneau. C'est pourquoi il est primordial de citer les sources des articles et de ne pas prendre à son compte des choses litigieuses.

Nous vous prions bien évidemment d'excuser cette fausse manoeuvre, nous allons ouvrir l'oeil plus que jamais et nous remercions d'avance ceux qui l'ouvriront pour nous et nous signaleront ce qui aurait pu nous échapper...

Françoise Lopez

présidente de Cuba Si Provence

8 juillet 2015

1http://www.resumenlatinoamericano.org/2015/07/06/conflicto-territorial-venezuela-explica-su-posicion-soberanista-y-la-caricom-respalda-a-guyana/