Venezuela: La fermeture de la frontière avec la Colombie étendue à 4 municipalités de plus de l'état de Tachira

Publié le par cubasifranceprovence

NOTE: Dans certains articles, le signe (...) indique des coupes. Il s'agit du rappel, dans des termes identiques à ceux employés dans les articles précédents sur ce sujet, des événements ayant conduit à la fermeture de la frontière avec la Colombie. Nous avons supprimé ces paragraphes qui n'apportaient rien de nouveau. Vous pourrez retrouver toutes les circonstances de cette affaire en vous reportant aux articles que nous avons mis en ligne précédemment sur ce sujet.

traduction Françoise Lopez

Caracas, 28 août AVN.- Le Président de la République, Nicolás Maduro, a annoncé vendredi qu'à partir de 5 heures du matin de ce samedi, la frontière avec la Colombie sera fermée dans les municipalités de Lobatera, Ayacucho, García de Hevia et de Panamericano, de l'état de Táchira.

Ces municipalités composent la seconde zone d'attention spéciale que le Gouvernement vénézuélien a établie pour rétablir la paix et la sécurité sur la frontière où opèrent des mafias paramilitaires colombiennes et des groupes liés à la contrebande d'extraction d'aliments, d'essence et de médicaments du Venezuela vers la Colombie.

En faisant cette annonce, le Président a déclaré que cette mesure a pour but de combattre plus efficacement le para-militarisme, la criminalité et la contrebande qui ont causé des dommages à l'économie du pays.

"Pour nettoyer le para-militarisme, la criminalité, la contrebande, les enlèvements et le trafic de drogues, j'ai décidé de fermer la frontière de la zone numéro 2 dans l'état de Táchira dans les municipalités de Lobatera, Ayacucho, García de Hevia et de Panamericano" a assuré Maduro du Palais de Miraflores, Caracas, où il a reçu des Vénézuéliens et des Colombiens qui ont marché pour la paix et pour condamner le para-militarisme.

Lors de cette activité, diffusée sur une chaîne de radio et de télévision, le chef de l'Etat a aussi annoncé la mobilisation de 3 000 membres des Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB) qui entreprendront des recherches pour capturer les paramilitaires.

A Tachira, en particulier dans le village de San Antonio del Táchira, le 19 août dernier ont été enregistrées des attaques paramilitaires qui ont fait 3 blessés parmi les soldats de la FANB tandis qu'ils accomplissaient des actions pour lutter contre la contrebande d'extraction.

Devant ces faits, le président Maduro a décidé de fermer la frontière dans les municipalités de Bolívar, Ureña, Junín, Libertad, Independencia et Rafael Urdaneta situées sur la frontière avec la Colombie jusqu'à ce que soient rétablis les droits sociaux et économiques de ces populations.

"je ne vais pas permettre que les bandes paramilitaires continuent à enlever, à prendre des vaccins et à attaquer nos Forces Armées. J'ai le droit et le devoir constitutionnel de protéger la terre et le peuple du Venezuela", a déclaré le président.

En ce sens, il a demandé le soutien des Vénézuéliens et des Colombiens attachés au rétablissement des relations de paix, de respect et de solidarité entre les gouvernements de pays frères.

"Ca suffit, dehors, le para-militarisme, du Venezuela! Union civique et militaire", a-t-il déclaré.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/cierre-frontera-colombia-se-extiende-otros-municipios-tachirenses

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/08/venezuela-la-fermeture-de-la-frontiere-avec-la-colombie-etendue-a-4-municipalites-de-plus-de-l-etat-de-tachira.html