Cuba: Le blocus doit cesser!

Publié le par cubasifranceprovence

Déclaration du Réseau En Défense de l'Humanité Cuba:

traduction Françoise Lopez

Le 17 décembre dernier, par une annonce parallèle des présidents de Cuba et des Etats-Unis de la décision de rétablir les relations diplomatiques, un nouveau pas a été fait dans le processus long et complexe vers la normalisation des relations entre les deux pays. Barack Obama a rendu publique son intention d'adopter des mesures destinées à modifier l'application de certains aspects du blocus et de demander sa levée au Congrès des Etats-Unis. Cependant, cette politique génocide est toujours intacte.

Le Ministre des Relations Extérieures de Cuba Bruno Rodríguez Parrilla a fait savoir, dans son intervention du 16 septembre 2015 que s'il est bien exact que certains amendements dans es régulations des Départements du Trésor et du Commerce sont entrés en vigueur, ceux-ci sont absolument insuffisants, non seulement si on tient compte de l'ampleur et de la portée des interdictions et des sanctions qu'établit le blocus mais aussi en comparaison de tout ce qui pourrait être obtenu si le Président Obama faisait usage des facultés exécutives qu'il possède.

Il faut dénoncer le fait qu'après le 17 décembre 2014, on a maintenu la recrudescence du blocus, une chose qui est mise en évidence dans l'imposition d'amendes de plusieurs millions contre des banques et d'autres entités à cause de la poursuite contre les transactions financières internationales cubaines. Cuba ne peut toujours pas exporter et importer librement des produits et des services vers ou depuis les Etats-Unis, ne peut utiliser le dollar états-unien dans ses activités commerciales ni avoir de compte dans cette monnaie dans des banques de pays tiers. On ne lui permet pas non plus l'accès à des crédits bancaires aux Etats-Unis ni à leurs filiales dans des pays tiers ni aux institutions financières internationales. Ces mesures, avec d'autres qui sont en vigueur, continuent à causer de graves préjudices à l'économie cubaine en limitant le droit au développement de notre pays et en causant des privations directes qui influent sur la santé et sur le niveau de vie de la population.

Cuba présentera devant l'Assemblée Générale des Nations Unies comme elle le fait année après année, la Résolution "Nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis d'Amérique à Cuba". une fois de plus, la communauté internationale se prononcera sur cette politique cruelle et immorale. Dans le Rapport qui a été révélé, on fait une analyse de la législation du Congrès et des dispositions administratives qui régissent la politique du blocus, des mesures exécutives adoptées par le président Barack Obama et de leurs limites, des prérogatives exécutives auxquelles le Président pourrait recourir pour modifier et vider de son contenu la mise en ouvre de cette politique et des aspects qu'une action du congrès demande pour l'éliminer ou pour le modifier. On y donne aussi des exemples concrets des sanctions appliquées postérieurement au 17 décembre 2014 et le coût des dommages provoqués et on y fait une longue analyse de son application extra-territoriale ainsi que du rejet de la politique de blocus aussi bien à l'intérieur des Etats-Unis que dans le reste du monde.

Nous estimons que dans ce nouveau scénario dans lequel les deux pays se proposent de dialoguer pour normaliser leurs relations, est inconcevable le maintien de cette politique qui viole les principes du Droit International , qui 23 fois a été condamnée à la majorité absolue par les pays membres des Nations Unies. Nous appelons instamment le Président des Etats-Unis à être cohérent avec ses déclarations et à faire usage de ses larges prérogatives exécutives pour commencer, vraiment, une nouvelle étape dans les relations entre nos deux pays. Le blocus de Cuba n'aurait jamais dû exister et doit cesser une fois pour toutes. La solidarité ne peut se démobiliser. nous devons continuer la lutte contre le siège qui a asphyxié le peuple cubain pendant plus de 50 ans.

Nous convoquons tous nos camarades dans le monde à se prononcer en signant notre message et à redoubler la lutte contre le blocus dans chacune de leurs manifestations.

Email pour signer: noalbloqueoacuba@gmail.com

¡Hasta la victoria siempre!

Réseau En Défense de l'Humanité-Cuba

21 septembre 2015