Cuba appelle les Etats-Unis à respecter la volonté de la communauté internationale

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Cuba a appelé instamment aujourd'hui le gouvernement des Etats-Unis à respecter la volonté de la communauté internationale qui, presque à l'unanimité, a plaidé pour la levée du blocus imposé par Washington à l'Ile.

La veille, 191 pays sur les 193 membres de l'ONU ont voté en faveur de la résolution cubaine contre le blocus. Seuls les Etats-Unis et Israël se sont prononcés contre.

L'ambassadrice de l'île devant les Organismes Internationaux qui ont leur siège à Genève, Anayansi Rodríguez, a noté devant l'OMC que ce document salue le rétablissement des relations diplomatiques entre les gouvernements des deux nations et reconnaît la volonté exprimée par le président Barack Obama de travailler à l'élimination de cet étau.

En même temps, elle a exprimé son inquiétude parce que depuis l'adoption de 23 résolutions consécutives sur ce sujet, le blocus économique, commercial et financier reste en vigueur.

Rodríguez a aussi déclaré que le non respect prolongé de la part des Etats-Unis du différend "Section 211 de la Loi Omnibus d’Assignations de 1998″, répond de façon illégitime aux lois qui composent l'étau injuste et illégal de ce pays contre l'île.

En se basant sur cette Section, on empêche la reconnaissance par les cours états-uniennes des parques et des brevets de la nation des Caraïbes, ce qui porte préjudice à l'enregistrement de la marque de rhum cubaine Habana Club, a-t-elle signalé en intervenant lors de la réunion mensuelle ordinaire de l'Organe de Résolution des différends (OSD) de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

La diplomate a exhorté Washington à accomplir ses obligations juridiques devant l'OSD en adoptant immédiatement les mesures législatives adéquates.

De même, elle a remercié profondément et sincèrement au nom du peuple cubain les pays qui tous les mois, se prononcent à l'OMC en faveur de la résolution du différend sur la Section 211 et ceux qui chaque année, à l'Assemblée Générale des Nations Unies, unissent leurs voix pour que le blocus injuste et illégal contre laplus grande des Antilles soit éliminé.

(Avec des informations de Prensa Latina)

Source en espagnol:

http://www.cubadebate.cu/?p=651549#.VjHbn4Se8RE

URL de cet article: