La DAIA attaque en justice le directeur du "Resumen Latinoamericano y del Tercer Mundo" parce qu'il est solidaire du peuple palestinien

Publié le par cubasifranceprovence

par Carlos Aznárez

traduction Françoise Lopez

Cette fois, je dois écrire à la première personne puisque, en tant que directeur - depuis 22 ans - de la plate-forme de communication “Resumen Latinoamericano” (journal, radio et TV), je me vois de façon regrettable inclus dans une action contre le droit de donner son avis, d'informer et de me prononcer, qui est explicitement garanti par la constitution Nationale.

Comment tout a-t-il commencé? Il y a quelques jours, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres un mail de l'entreprise Google (écrit en anglais) dans lequel, on m'informait que "dans un délai de 10 jours", Google devrait faciliter l'accès à tous mes courriers à cause d'une injonction formulée par le Tribunal de Première Instance au Pénal, d'Infractions et de Fautes N°28 qui traitait l'affaire N. 7271/15. De cette façon singulière, j'appris une incroyable violation de ma vie privée en tant que journaliste puisqu'il s'agissait des courriers que j'utilise habituellement pour échanger des informations avec d'autres collègues ou avec divers médias de communication, en plus des adresses personnelles que tout le monde peut avoir dans sa boîte aux lettres. Cette ingérence est basée sur une dénonciation pénale formulée par la Délégation des Associations Israélites Argentines (DAIA) qui m'accuse purement et simplement d'être solidaire du peuple palestinien.

La DAIA et ses avocats se sont présentés devant le Cabinet du Procureur N°25 pour m'accuser d'"organisation et de propagande discriminatoire", brandissant l'argument de "l'antisémitisme". Les raisons invoquées pour un si important processus sont plus que stupides et m'offensent en tant que citoyen et en tant que journaliste.

La DAIA se réfère à ma participation à une activité de solidarité avec le peuple palestinien en août 2014 quand des tonnes de bombes israéliennes tombaient sur Gaza et provoquaient des milliers de morts d'innocents - avec un fort pourcentage d'enfants - dans la population de cette ville comme cela se passe aujourd'hui en Cisjordanie. A cette occasion comme en tant d'autres, étant donné ma tâche professionnelle aussi bien au journal Resumen Latinoamericano que dans ma collaboration avec les chaînes internationales Russian Today, Hispan TV et ALBA TV, j'ai dû couvrir les choix de l'acte et, en plus, je fus invité à donner mon opinion sur ce qui se passait à Gaza.

Le seul fait d'être là, avec d'autres Argentins et d'autres Argentines, décrivant crûment ce qui se passait à Gaza et sur tout le territoire palestinien semble être un délit pour mes accusateurs et pour cela, ils essaient de m'envoyer au tribunal, demandant une peine de prison pour mettre en marche de cette façon une persécution ouverte du droit à l'information, à l'expression et à l'opinion.

C'est pour tout cela que je veux DENONCER cette grave violation contre ma personne et le média que je représente, qu'on tente indubitablement de discriminer et dont on cherche à réduire la fonction d'information.

Source en espagnol:

http://www.resumenlatinoamericano.org/2015/10/27/argentina-la-daiadelegacion-de-asociaciones-israelitas-argentinas-abre-una-causa-penal-contra-el-director-de-resumen-latinoamericano-por-ser-solidario-con-el-pueblo-palestino/

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/10/la-daia-attaque-en-justice-le-directeur-du-resumen-latinoamericano-y-del-tercer-mundo-parce-qu-il-est-solidaire-du-peuple-palestinien.html

PETITION

De la Correspondante du Resumen Latinoamericano à Cuba et du Comité International Paix, Justice et Dignité des Peuples, nous vous demandons de signer

Nous condamnons les tentatives pour criminaliser le journaliste Carlos Aznárez et limiter sa liberté d'expression

Nous, les sous-signé, alertons sur l'ouverture de la part de la Délégation des Associations Israélites Argentines (DAIA) d'un procès contre le journaliste et directeur du “Resumen Latinoamericano”, Carlos Aznárez, qu'on essaie de harceler dans son droit à informer et à exprimer publiquement sa solidarité avec le peuple palestinien.

Cette violation est encore plus grave et a encore plus de sens quand, suite à cette procédure judiciaire, on tente de saisir - par une injonction faite à Google - tous les courriers du journaliste et du édia qu'il représente depuis juin 2014, date des faits. Cette mesure en elle-même viole le droit à la vie privée et à la protection des sources d'information de tout professionnel de la communication dans notre pays et dans le monde.

A cause de cela, nous CONDAMNONS cette attitude de persécution qui attaque explicitement les droits protégés dans la Constitution Nationale et nous exprimons notre SOLIDARITE avec le journaliste et le militant des Droits de l'Homme Carlos Aznárez, en attendant que cessent les mesures judiciaires qui le touchent actuellement. Nous souhaitons aussi que des faits comme celui-ci ne se répètent pas contre un autre travailleur ou une autre travailleuse de la presse dont la fonction inhérente est d'informer en exprimant librement ses idées.

Pour signer: solidaridadconcarlosaznarez@hotmail.com

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/10/la-daia-attaque-en-justice-le-directeur-du-resumen-latinoamericano-y-del-tercer-mundo-parce-qu-il-est-solidaire-du-peuple-palestinien.html