Venezuela: La droite récidive dans ses plans violents à l'approche des élections du 6 décembre

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 08 Oct. AVN.- Jeudi, le chef de campagne du Commando Bolívar-Chávez, Jorge Rodríguez, a alerté sur les plans orchestrés par des secteurs de la droite vénézuélienne pour déstabiliser et provoquer la violence dans le pays pour affecter le déroulement pacifique des élections législatives du 6 décembre.

"De façon permanente, nous recevons des informations de la part des organismes de renseignement et du renseignement du pouvoir populaire sur les actions violentes planifiées contre le déroulement pacifique des élections législatives (du 6 décembre)", a dit Rodríguez jeudi au Conseil National Electoral (CNE) à Caracas où au nom des forces révolutionnaires, on a remis un document au Pouvoir Electoral pour demander que tous les partis et tous les candidats députés aux élections législatives s'engagent à respecter les résultats des élections, quels qu'ils soient.

Rodríguez a expliqué que plusieurs actes de déstabilisation ont été organisés dans le pays, tous liés aux plans violents avec lesquels certains secteurs de la droite prétendent empêcher le déroulement normal des élections législatives.

"Il y a eu une explosion dans une sous-station électrique dans l'état de Tachira et le ministre de l'Energie Electrique, Luis Motta, a vérifié que cet acte avait été un acte de sabotage. Ils recourent à nouveau et de façon compulsive à la violence. Ils portent à nouveau atteinte aux services publics et les agressent dans le pays pour provoquer l'anxiété et l'angoisse parmi la population", a-t-il indiqué.

Il a lancé un appel aux représentants de l'opposition à signer cet accord par lequel ils s'engagent à ne pas participer à des actions violences et à ne pas lancer d'appels à la violence face à une défaite électorale comme cela survint lors des précédentes élections. Le dernier cas fut le 15 avril 2013 quand l'ex candidat aux présidentielles de la droite deux fois vaincu, Henrique Capriles Radonski, a appelé à la violence et à ne pas reconnaître les résultats donnant pour vainqueur Nicolás Maduro en tant que président élu par le peuple.

Après l'appel violent de Capriles, 11 Vénézuéliens ont été assassinés, tous liés à la Révolution Bolivarienne.

Rodríguez a affirmé que le Commando de Campagne Bolívar-Chávez, représentant l'alliance des partis révolutionnaires qui forment le Grand Pôle Patriotique, ira aux prochaines élections législatives toujours attaché aux formes fixées par le CNE et par la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela et "comme cela a été la tradition des révolutionnaires, nous avons toujours reconnu les résultats des élections, même quand nous avons eu de mauvais résultats", a-t-il signalé.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/node/323757

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/10/venezuela-la-droite-recidive-dans-ses-plans-violents-a-l-approche-des-elections-du-6-decembre.html