Venezuela: L'opposition révèle le contenu néo-libéral de sa proposition de "changement"

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 27 Nov. AVN.- L'emballage est loin du contenu. La proposition de "changement" qu'annonce publiquement l'opposition pour les prochaines élections législatives va de la démagogie à l'ordre du jour occulte. Pour attirer les votes, l'opposition vénézuélienne a présenté des propositions allant d'une "Loi de protection du salaire" jusqu'à "dollariser" le salaire. Mais à quelques jours du6 décembre, ses propres candidats ont décidé de révéler le contenu réel de leurs propositions.

Dans le plan intitulé "Offre législative pour le changement" publié sur le site de la MUD, ils proposent aux travailleurs de profiter du paiement de leurs congés et de leurs prestations sociales quand ils le demandent, sans obstacles, par une réforme de la loi.

Cependant José Guerra, un des candidats, en outre conseiller économique de la MUD, adit que l'intention réelle est d'éliminer la réduction de le journée de travail et la jouissance de leurs jours de congé par les travailleurs, contenus dans l'actuelle Loi sur le Travail.

"La loi ne peut pas être pour pénaliser le travail et encourager les gens à ne pas travailler. De là,le problème des journées complètes de travail", a avoué Guerra dans une interview sur le site Contrapunto.

Pour le logement, il sproposent une loi avec le concept de Logements en Germe, une proposition qui reviendrait aux "solutions pour le logement" des gouvernements de la IV° République, basées sur le fait de construir eune structure incomplète de ce qui serait unemaison et ensuite de s'endetter avec la banque privée pour "agrandir" le logement.

En ce qui concerne le système de pensions, l'opposition promet quelque chose que le peuple a déjà obtenu en 15 ans de Révolution Bolivarienne: aligner les pensions sur le salaire minimum et inclure dans le système de sécurité sociale les travailleurs (chauffeurs, paysans, pêcheurs, femmes au foyer) qui n'ont jamais pu cotiser ou ont un nombre d'annuités insuffisant pour avoir une retraite. Ils l'utilisent même comme une promesse électorale.

Mais alors que dans la proposition écrite, l'opposition se résout à promettre des avantages sociaux déjà obtenus, Guerra dans son interview souligne la nécessité de "focaliser les dépenses sociales" car à son avis, le gouvernement national fait des "dépenses folles" qui provoquent l'inflation.

"On ne peut pas continuer à donner de l'argent et des subventions à droite et à gauche", c'est la recette de Guerra au sujet de l'investissement social dont le budget national atteint plus de 60% et que le Gouvernement garantit pour la santé, l'éducation, l'alimentation et la stabilité du travail de la population.

Les lois de "protection sociale" apparente qui se trouvent dans "l'offre législative pour le changement" s'opposent aux intentions des partis de l'anti-chavisme de libérer les prix et les taux de change, privatiser les entreprises de service public et geler les salaires "parce que si tu augmentes le salaire, tu augmentes l'inflation", a lâché Guerra pour résumer le véritable contenu de la proposition de "changement" que l'opposition utilise comme slogan publicitaire pour capter les voix dans sa campagne électorale.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/oposición-libera-contenido-neoliberal-su-propuesta-quotcambioquot-para

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/11/venezuela-l-opposition-revele-le-contenu-neo-liberal-de-sa-proposition-de-changement.html

Le mot de Cuba Si Provence:

NOUS ACCOMPAGNONS TOUS LE PROCESSUS ELECTORAL VENEZUELIEN

Nous sommes avec le Venezuela. Le Venezuela est une démocratie authentique.