Venezuela: FEDECAMARAS prétend annuler la LOTTT avec la complicité des députés de droite élus le 6 décembre

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 07 Déc. AVN.- Le dirigeant socialiste Jorge Rodríguez a dénoncé lundi le fait que FEDECAMARAS, l'organisation qui regroupe des commerçants et des chefs d'entreprises du secteur privé du pays a proposé à l'Assemblée Nationale élue le 6 décembre, d'annuler la Loi Organique du Travail, des Travailleurs et des Travailleuses (LOTTT).

"Ils demandent l'annulation de la Loi Organique du Travail, c'est à dire qu'ils vont proposer le départ de millions de travailleurs. Nous n'allons pas le permettre", a assuré Rodríguez lors d'une conférence de presse.

Lors des élections législatives de ce 6 décembre, la droite regroupée dans celle qui se nomme elle-même Table de l'Unité Démocratique (MUD) a obtenu le plus fort nombre de députés.

Après l’annonce des résultats, lundi matin, le journal d'opposition de l'état de Lara, El Impulso, a publié une note de presse informant que FEDECAMARAS a ratifié sa proposition de "réviser" la LOTTT.

Rodriguez a alerté sur le fait que la véritable proposition de FEDECAMARAS est d'annuler cette loi approuvée par le Commandant Hugo Chávez en 2012 qui stipule que le travail est un fait social protégé par l'Etat Vénézuélien.

Dans la proposition de FEDECAMARAS à l'AN, on trouve aussi la "réforme" du Budget National approuvé cette année et qui destine plus de ses 60% à l'investissement social, des ressources avec lesquelles l'Exécutif avait prévu d'assurer le développement des missions et d'autres programmes de soins intégraux à la population.

Ils disent que le Budget doit garantir que les "dépenses publiques" soient faites de façon "organisée".

Ils envisagent aussi de faire des révisions de la Loi Organique des Prix Justes approuvée en 2014 par le Président Nicolás Maduro et revue cette année pour protéger les salaires des Vénézuéliens de la spéculation du secteur commercial privé, une stratégie utilisée dans le cadre de la guerre économique.

Une publication du site notilab du 2 décembre 2015 signale que le président du syndicat, Francisco Martínez, lors du premier conseil national de la période 2015-2017, a souligné son rejet de la Loi des Prix Justes, ajoutant qu'elle "provoque des effets très sévères sur la production des biens et des services" puisque cette loi établit des bénéfices maximums de 30% pour garantir des prix justes selon la prix de revient de production et non la spéculation.

Cela a été précédé par le dépôt de FEDECAMARAS devant le Tribunal Suprême de Justice d'un recours en nullité de cette loi qui n'a pas été accepté.

La Loi des Prix Justes est entrée en vigueur le 23 janvier 2014 pour combattre la guerre économique imposée par les secteurs de droite depuis la fin de l'année dernière et garantir l'équilibre économique de la nation ainsi que défendre, protéger et sauvegarder les droits de la population à l'accès aux biens et aux services déclarés ou depremière nécessité.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/jorge-rodr%C3%ADguez-advierte-que-fedecámaras-pretende-anular-ley-orgánica-del-trabajo

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/12/venezuela-fedecamaras-pretend-annuler-la-lottt-avec-la-complicite-des-deputes-de-droite-elus-le-6-decembre.html