Venezuela: La Centrale Bolivarienne des Travailleurs ne permettra pas l'annulation de la Loi du Travail

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 09 Déc. AVN.- Le président de la Centrale Bolivarienne Socialiste des Travailleurs (CBST), Wills Rangel, a souligné mercredi que l'organisation qu'il représente ne permettra pas que soit modifiée "une seule virgule" de la Loi Organique du Travail, sur les Travailleurs et les Travailleuses (LOTTT) après les prétentiosn de FEDECAMARAS d'annuler cette loi avec la complicité des députés de droite élus à l'Assemblée Nationale.

"Nous ne permettrons plus jamais dans ce pays qu'on nous enlève une lettre, une virgule, de la Loi Organique du Travail, sur les Travailleurs et les Travailleuses qui a été faite lors d'un débat de plus de 6 mois avec les travailleurs", a souligné Rangel.

Après une conférence de presse au siège de la CBST, le dirigeant syndical a indiqué que vendredi, aura lieu à Caracas une réunion entre organisations de travailleurs pour planifier un congrès national qui permette de débattre du danger que courent les travailleurs avec l'annulation de cet instrument légal qui protège leurs droits.

Rangel a indiqué que l'annulation de la LOTTT n'est pas une alerte mais une réalité qui met en évidence comment le capitalisme réagit face aux les droits individuels et collectifs des travailleurs".

"C'est historique, il en a été ainsi en Europe, il en a été ainsi en 2002 avec le coup d'Etat contre le président Hugo Chávez et ça ne va pas être différent maintenant qu'ils ont 112 députés à l'Assemblée Nationale" a averti Rangel.

Il a précisé que dans la LOTTT, tous les avantages de la société, des femmes enceinte et des foyers vénézuéliens sont garantis. "Nous, les familles, sortirons dans la rue pour défendre cette loi, sortirons défendre cette Constitution de la République que nous avons choisie par referendum avec le commandant Chávez", a-t-il dit.

Il a signalé qu'ils proposeront au Gouvernement national et aux nouveaux députés de la droite de réformer l'impôt sur les bénéfices "pour que les travailleurs aient plus de possibilité de croissance dans cepays".

Il a ajouté que l'organisation a aussi comme proposition de créer une carte d'accès qui garantisse que les subventions de l'Etat arrivent correctement au peuple et aux travailleurs.

La LOTTT a été approuvée en avril 2012 et a pour but "de protéger le travail en tant que fait social et de garantir les droits des travailleurs et des travailleuses créateurs dela richesse produite par la société et acteurs des processus d'éducation et de travail pour atteindre l'Etat démocratique".

Cette loi établit des aspirations, des conquêtes, des revendications et la justice sociale entre autres conquêtes.

Même, dans l'article 104, elle établit que le salaire comprend "les commissions, les primes, les gratifications, la participation aux bénéfices, les primes, les bons de vacances ainsi que les majorations pour les jours fériés, les heures supplémentaires ou le travail de nuit, l'alimentation et le logement".

De même, on exclue de la définition du salaire le mot "atypique" et "de base" et le concept de "salaire normal" prédomine, qui se comprend comme la rémunération touchée par le travailleur de façon régulière et permanente pour la prestation de son service.

De la même façon, l'article 336 signale que "les travailleuses enceinte auront le droit à un repos de 6 semaines avant l'accouchement et de 20 semaines après ou plus à cause d'une maladie qui, selon le médecin, l'empêche de travailler. Dans ces cas, elle conservera son droit au travail et son salaire, conformément à ce qui est établi dans la loi qui régit la sécurité sociale".

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/central-bolivariana-trabajadores-se-opone-anulación-ley-orgánica-del-trabajo

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/12/venezuela-la-centrale-bolivarienne-des-travailleurs-ne-permettra-pas-l-annulation-de-la-loi-du-travail.html