Venezuela: La perturbation des télécommunications et la désinformation sur les réseaux sociaux ont soutenu la droite aux élections

Publié le par cubasifranceprovence

traduction Françoise Lopez

Caracas, 05 Déc. AVN.- Des opérations d'intervention sur les réseaux de télécommunication et des opérations de désinformation sur les réseaux sociaux d'internet ont été une pratique de la droite dans des élections antérieures comme a prévenu cette semaine la Commission Nationale des Télécommunications.

"Nous lançons un appel aux opérateurs de télécommunications à apporter la plus grande attention à leur éventuelle survenue dans les jours précédant ou pendant la journée des élections" de ce dimanche, signale un communiqué diffusé le 3 décembre par cet organisme qui rappelle des actions sur les réseaux de télécommunications survenues lors d’élections précédentes et encouragées par l'opposition.

Ils ont aussi attiré l'attention "sur les opérations de désinformations sur des dispositifs médiatiques nationaux et internationaux et ce qu'on appelle les réseaux sociaux, également employés dans des processus électoraux antérieurs au Venezuela et dont le but est de provoquer l'angoisse et l'incertitude parmi la population par la diffusion de fausses informations, de rumeurs, d'images, de vidéos et d'autres ressources audiovisuelles et sonores falsifiées".

Ces deux éléments se sont produits entre vendredi et samedi avec de fausses dénonciations de pannes massives dans le service d'internet que fournit l'entreprise de téléphonie d'Etat Cantv, diffusées sur les réseaux sociaux.

"On n'a rapporté aucune panne massive dans ABA Cantv ce soir. Une opération de désinformation des réseaux et des laboratoires de la sale guerre", a déclaré samedi sur Twitter le président de Conatel, William Castillo, et il a réitéré l'avertissement de la Commission.

Il a signalé dans un autre message sur @planwac: "Hier, Conatel a alerté le peuple sur une menace d'opérations de contrôle des réseaux de télécommunications".

En février 2014, au milieu d'une vague de violence organisée par la droite, le pays a souffert d'une "attaque informatique agressive après que 61 pages internet du Gouvernement aient été violées, a alors indiqué le ministre des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation et président de Cantv, Manuel Fernández.

La législation

L'organisme a noté en ce sens que les opérateurs téléphoniques Cantv, Movilnet, Movistar et Digitel ont le devoir d'informer leurs usagers de toute panne ou perturbation de leurs services, ainsi que de les réparer.

"La responsabilité de garantir al continuité du service concerne tous les opérateurs de télécommunications habilités" a précisé Castillo.

Le Directoire de la Responsabilité Sociale, en tant que plus haut organisme d'application de la Loi sur la Responsabilité Sociale dans la Radio, la Télévision et les Médias Électroniques et Conatel resteront en séance de travail ce dimanche pour veiller à l'accomplissement des dispositions d'ordre public prévues dans le système juridique pour garantir la protection des droits à la communication et à l'information du peuple vénézuélien, à la liberté d'expression et à la prestation effective de tous les services de télécommunications.

Dans le communiqué, ils mettaient en avant le fait que les services de télécommunications et de radiodiffusion doivent rester pleinement opérationnels et ne pourront être interrompus pour des raisons non justifiées et que tous les opérateurs doivent établir des plans d'urgence pour faire face à des éventualités et éviter que les services ne soient perturbés.

En cas de problème, ils devront coordonner avec Conatel les actions de réparation pour rétablir le service le plus rapidement possible et informer correctement les citoyens.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/intervención-telecomunicaciones-y-desinformación-redes-ha-promovido-derecha-elecciones

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/12/venezuela-la-perturbation-des-telecommunications-et-la-desinformation-sur-les-reseaux-sociaux-ont-soutenu-la-droite-aux-elections.html