Cuba: Du danger d'utiliser le mot "Cuba"

Publié le par cubasifranceprovence

par Justo Cruz (La pupila insomne, 15 janvier 2016)

traduction Françoise Lopez

Pour ceux qui disent et pensent que le blocus contre Cuba est un conte (y compris les Cubains), voici une petite anecdote qui est arrivée à un citoyen européen.

Jan Franke est un citoyen hollandais qui a prévu de passer ses vacances à Cuba. Comme la chose la plus normale du monde, il a décidé de transférer de l'argent de son compte d'épargne à la Trade Bank d'Amsterdam sur son compte courant à la ING-Diba. Cet argent devait être utilisé pendant son voyage à Cuba. Deux jours après avoir fait le virement, monsieur Franke se rend compte que l'argent n'avait pas encore été transféré sur son compte courant et décide d'interroger sa banque. Grande fut sa surprise en entendant un employé de celle-ci lui dire que son argent avait été confisqué parce qu'en faisant a transaction par internet, il avait écrit le mot "Cuba" comme "objet". Monsieur Franke s'est empressé de lui expliquer que l'argent était destiné à ses vacances à Cuba, c'est pourquoi il avait écrit "Cuba" comme "objet".

Cette même nuit et par chance, monsieur Franke reçut son argent et quelques jours plus tard, il reçut l'explication de la confiscation de son argent par la banque:

"Pour des raisons politiques et commerciales, on voit vérifier minutieusement les transactions en relation avec certains pays. Pour autoriser ces transactions, il faut vérifier certaines informations sur ces clients. Pour cette raison, on confisque l'argent jusqu'à ce qu'on ait reçu ces informations".

C'est l'explication qu'il a reçue de la part de l'employé de la banque. En guise d'excuses, monsieur Franke a reçu de la part de la banque ING-Diba 10 Euros de dédommagement.

Comme fondement juridique de cette décision, l'employé de la banque a fait allusion à l'article 25 h de la Loi sur les Banques de Crédit qui, dans son incise 2, stipule que:

"Toutes les banques sont obligées de surveiller tous les comptes de ses clients pour éviter les transactions douteuses destinées au blanchiment d'argent ou à commettre des actes terroristes".

Moi, en tant que Cubain, j'aimerais savoir dans laquelle de ces catégories se trouve ma petite île des Caraïbes.

J'espère que monsieur Franke n'a pas renoncé à son idée de visiter Cuba.

Toi, ami, souviens-t'en, à partir de maintenant, fais bien attention au moment d'utiliser le mot "Cuba", ça peut te coûter très cher...

Source en espagnol:

https://lapupilainsomne.wordpress.com/2016/01/15/el-peligro-de-utilizar-la-palabra-cuba-por-justo-cruz/

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2016/01/cuba-du-danger-d-utiliser-le-mot-cuba.html