COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT VENEZUELIEN SUR LES DECLARATIONS DE LA PORTE-PAROLE DU DEPARTEMENT D'ETAT DES USA, 20 février 2013

Publié le par cubasifranceprovence

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela rejette de la façon la plus ferme les déclarations faites le 19 février 2013 par la porte-parole du Département d'Etat des Etats-Unis, Victoria Nuland, qui constituent une nouvelle et grossière ingérence du gouvernement de Washington dans les affaires intérieures du Venezuela.

 

Les affirmations de cette porte-parole du gouvernement étasunien sont en parfaite concordance avec le discours de la droite vénézuélienne déstabilisatrice et corrompue, ce qui met en évidence, une fois de plus, les connexions de subordination de cette bourgeoisie créole aux intérêts impériaux. Les spéculations de la porte-parole en question sur la situation du Président Hugo Chavez et sur les institutions vénézuéliennes ont suscité une profonde indignation parmi le peuple du Venezuela, qui aujourd'hui, accompagne le Commandant Président avec enthousiasme et un grand sentiment d'affection.

 

La République Bolivarienne du Venezuela est un Etat Social de Droit et de Justice, doté d'institutions solides qui, par la volonté souveraine du Peuple vénézuélien, sont concrétisées dans la Constitution de 1999. Dans le cadre de la Révolution Démocratique que le Pouvoir Populaire construit depuis 14 ans, l'unique transition envisagée est la transition vers le socialisme bolivarien, sous la conduite du gouvernement révolutionnaire du Commandant Hugo Chavez.

 

Caracas, 20 février 2013

(traduction Françoise Lopez)