DE COEUR A COEUR: LE PROGRAMME VENEZUELIEN D'AIDE AUX FAMILLES ETASUNIENNES

Publié le par cubasifranceprovence

Par María Josefina Arce.

 

La grandeur de la révolution que conduit le président Hugo Chávez est plus qu’évidente. Laissant de coté les différences politiques et idéologiques, elle tend sa main généreuse à d’autres peuples C’est le cas du programme d’aide qui depuis 2005 bénéficie des familles aux bas revenus dans le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis.

 

Près de 2 millions de personnes bénéficient de ce programme, qui est né comme un geste solidaire, après le passage dévastateur des ouragans Katrina et Rita dans ce pays et la hausse des prix du combustible pour le chauffage et qui consiste au don de plus de 200 millions de galons de combustible.

 

C’est presque un fait insolite. Le pétrole, cette ressource tellement prisée, notamment par les États-Unis et qui est à l’origine de guerres et d’invasions, unit cette fois-ci deux peuples.

 

Les familles qui reçoivent cette aide sont éparpillées dans 25 états de l’Union. Le programme inclut des membres de plus de 240 communautés indiennes et s’étend aussi à plus de 200 foyers pour les indigents.

 

Claudia Salerno Caldera, vice ministre pour l’Amérique du Nord du Ministère des Affaires étrangères du Venezuela a déclaré: Ce programme prouve que le gouvernement du président Hugo Chávez non seulement a consenti des efforts significatifs à la lutte contre la pauvreté et à la promotion de la justice sociale dans notre pays, mais que notre engagement envers les pauvres dépasse toutes les frontières, aussi bien géographiques qu’idéologiques ".

 

Comme toujours l’initiative a des détracteurs dans le puissant voisin du Nord, qui critiquent le moindre mouvement du président Chavez et oublient le caractère profondément humanitaire et altruiste et le grand impact social de ce programme.

 

Bien évidement, ces individus ne se rendent jamais dans les quartiers les plus pauvres des Etats-Unis. La joie et la reconnaissance dans les visages de ceux qui reçoivent cette aide désintéressée de Caracas n’a pas besoin de commentaire.

 

Leurs vies ont expérimenté un changement réel grâce à ce programme dont nombreux d’entre eux s’accordent à souligner qu’il a allégé les pénuries et sauvé des vies surtout d’enfants et des personnes du 3è âge

 

Ce geste, auquel est venu s’ajouter le don d’ampoules basse consommation à des foyers étasuniens, démontre quel est la véritable nature du Venezuela, celle que certains hommes politiques veulent nier, le Venezuela de Simon Bolivar, du président Chavez et des millions de personnes qui n’hésitent pas à aider à palier les besoins d’autres personnes dans le monde.