DES MILLIERS DE VENEZUELIENS ONT CELEBRE AVEC HUGO CHAVEZ JE "JOUR DE LA DIGNITE NATIONALE"

Publié le par cubasifranceprovence

Par Michele Claverie

Caracas, 14 avril (RHC) – Très  tôt ce vendredi, une marée rouge et verte a envahi les rues de Caracas pour le Jour de la Dignité Nationale, comme cela s’est passé il y a 10 ans, quand la rébellion civique et militaire a mis en échec le coup d’Etat et a remis le président Chavez au pouvoir.

Devant les milliers de personnes rassemblées au Palais de Miraflores, Hugo Chavez a annoncé la création d’un Commando Spécial civique militaire, anti- coup d’Etat.

« Un plan en relation avec tous les domaines de la réalité   nationale et qui sera « la réponse contre cette bourgeoisie qui se croit au-delà de la constitution, au-delà des lois » a-t-il indiqué.

Le leader bolivarien a soutenu que la journée victorieuse du 13 avril au Venezuela a à voir avec ce qui est en train de se faire en Amérique Latine

« La grande victoire   du peuple vénézuélien et de ses soldats il y a dix ans a ouvert le chemin de l’indépendance  des peuples de l’Amérique Latine et de la Caraïbe et de l’unité de Notre Amérique. Il est bon que notre peuple, il est bon que nos soldats, que le peuple armé aient conscience de cela. Nous avons démontré aux fascistes qu’un peuple uni ne sera jamais vaincu. Nous avons démontré que des soldats unis au peuple, ne seront jamais vaincus, qu’une Patrie Unie ne sera jamais vaincue ».

Hugo Chavez  a lancé un appel à rester en état d’alerte  face à de nouvelles conspirations contre les élections du 7 octobre. Il a souligné il ne s’agit pas seulement de gagner les élections mais  qu’il s’agit aussi de neutraliser le plan fasciste.

« Si les fascistes lançaient de nouveau leur haine  contre le peuple, alors il faudrait faire réalité le chant du peuple, tout 11 aurait son 13.  Que les fascistes  et l’empire nord-américain ne l’oublient pas mais le plus important est que nous ne l’oublions pas nous mêmes. 

Pour cela, je vous prie non seulement de maintenir l’unité mais de la renforcer, avec nos débats, nos discussions, nos critiques, mais : unité et plus d’unité par-dessus tout »

Il considère comme une « équation parfaite »l’unité entre les membres des Forces Armées Nationales  Bolivariennes et le peuple souverain.

A propos du Sommet des Amériques,  il a déclaré :

« On devrait en terminer avec celui- la et se consacrer au nôtre, celui qui est né en décembre à Caracas, celui de la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens, la CELAC. Ceci est notre espace.