DES PARAMILITAIRES COLOMBIENS ARRETES AU Venezuela

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 11 avril AVN – Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a informé dans la matinée de ce jeudi de l'arrestation de paramilitaires colombiens impliqués dans un plan de violence de la droite que le Gouvernement a fait échouer.

 

Il a noté que ce vendredi, dans la matinée, le vice-président Exécutif, Jorge Arreaza, donnera une conférence de presse pour donner des détails.

 

Ceux qui ont été appréhendés étaient vêtus avec des uniformes militaires du Venezuela « et venaient assassiner », a déclaré Maduro ce jeudi dans la soirée, et il a signalé qu'en perquisitionnant plusieurs maisons, les autorités ont trouvé des explosifs C4 et des armes.

 

« Je demande au peuple que nous soyons en alerte maximale d'abord avec beaucoup de sérénité, de foi et de confiance, parce qu'ici, il y a un Gouvernement qui se respecte, des Forces Armées Nationales unies et un peuple uni. Et face à nous, cette bourgeoisie n'a jamais rien pu faire et ne pourra jamais rien faire », a-t-il déclaré lors d' une manifestation fournie qui le soutenait sur l'avenue Bolivar de Caracas.

 

Maduro a précisé que ce plan de la droite répond au fait que les opposants savent qu'ils vont perdre les élections présidentielles de dimanche. « S'ils veulent nous avoir par un coup d'Etat, nous ferons une révolution encore plus profonde que ce qu'elle est. S'ils veulent nous avoir par les votes, par les votes nous gagnerons aussi, » a-t-il souligné. « Nous sommes préparés à ce qui sera et à ce qui arrivera. Je le dis. »

 

Il a demandé instamment à la classe ouvrière, aux paysans, eaux hommes et aux femmes des quartiers, aux groupes culturels et sportifs, et à tous les collectifs d'être en alerte maximale « sans tomber dans les provocations, en paix, parce qu'ils se sont préparés à ne pas accepter les résultats électoraux. »

 

Il a soutenu que la droite est consciente qu'il obtiendra la victoire aux élections avec pas moins de 10 000 000 de voix et au moins 5 points de différence. « Cela le disent même les pierres, les étoiles, le soleil quand il se lève le matin, cela le dit le peuple conscient au Venezuela et sur la planète », a-t-il ajouté.

 

« Je suis prêt à être votre Président pour les 6 prochaines années et à gouverner avec l'héritage de mon commandant Chavez, notre père éternel », a-t-il affirmé.

 

Maduro a rappelé que la droite a toujours trompé ceux qui la suivent : le 11 avril 2002, jour du coup d'Etat contre Chavez, ils les ont appelés à une marche qui se termina violemment avec des franc-tireurs qui prirent plusieurs vies ; et lors de plusieurs élections, ils leur ont assuré qu'ils obtiendraient la victoire tout en sachant que Chavez et les révolutionnaires sont une majorité qu'on ne peut remettre en question. Maintenant, ils répètent cette manipulation face aux prochaines élections.

 

L'équipe de Chavez.

 

Maduro, candidat socialiste à la tête de l'Etat, a souligné que le pays a aujourd'hui une nouvelle démocratie renforcée, populaire et socialiste grâce au leader Hugo Chavez.

 

Après avoir salué l'étoile argentine du football Diego Armando Maradona, il a invité toute l'équipe politique du Gouvernement, parmi laquelle le président de l'Assemblée Nationale (AN), Diosdado Cabello, le chancelier, Elias Jaua, le maire de Caracas, Jorge Rodriguez, le ministre du Pétrole et des Mines, Rafaël Ramirez et le vice-président à se rassembler autour de lui comme une seule équipe « des fils et filles de Chavez ».

 

AVN 11/04/13

(traduction Françoise Lopez)