Israël RECONNAIT SA RESPONSABILITE DANS L'ASSASSINAT D'Arafat

Publié le par cubasifranceprovence

Le président du régime israélien, Shimon Peres, a admis pour la première fois, la participation du régime de Tel Aviv à la mort de l'ex président de l'Autorité Nationale Palestinienne (ANP) Yaser Arafat.

 

Le président du régime d'Israël a affirmé de plus, qu'on n'aurait pas dû éliminer Arafat car avec lui, on pouvait échanger des opinions.

 

Selon Peres, la mort d'Arafat a engendré une situation très difficile et complexe.

 

Le leader palestinien, Yasser Arafat, est ort le 11 novembre 2004 en France, après plusieurs semaines de traitement médical.

 

Cependant, les autorités françaises se refusent à révéler la cause exacte de la mort du leader de l'ANP, s'abritant derrière les lois sur la vie privée. Pourtant, il existe des informations selon lesquelles le service de renseignements du régime d'Israël, le Mosad, l'aurait empoisonné avec du thalium, un élément radioactif.

 

Fin novembre, un groupe d'experts français et suisses ont exhumé le cadavre de Yasser Arafat à Ramala, Cisjordanie, pour éclaircir les causes de sa mort et confirmer l'éventualité d'un empoisonnement.

 

Les résutats ont révélé l'implication des autorités du régime d'Israël dans l'assassinat du leader palestinien, étant donné que la cause de sa mort fut l'empoisonnement ; et, de plus, il existe des documents qui démontrent que l'ex premier ministre du régime d'Israël, Ariel Sharon, avait ordonné l'assassinat d'Arafat lors d'une conversation avec son ex ministre de la défense, Saul Mofaz.

 

(source Cubadebate 15 janvier 2013

traduction Françoise Lopez)mm