L'ALBA RENFORCE SON ALLIANCE POLITIQUE ET ECONOMIQUE

Publié le par cubasifranceprovence

Par Tania Hernández

Caracas, 6 février, (RHC) Le 11è sommet des présidents de l’ALBA, l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique, a pris fin hier à Caracas par la décision des membres de ce bloc régional de renforcer leur alliance politique et économique.

Au terme de deux jours de réunion, les pays membres de ce mécanisme d’intégration régionale ont donné le feu vert à la création d’une commission de politique économique et d’un secrétariat exécutif. Ils ont décidé de destiner 1% de leurs réserves internationales à la banque de l’ALBA afin de la renforcer.

Lors de son intervention au sommet, le président vénézuélien Hugo Chavez a signalé que la frange pétrolifère de l’Orénoque est le moteur principal pour le développement de son pays et sa principale carte pour coopérer avec l’indépendance économique de l’ALBA. Il a assuré que dans cette frange il y a suffisamment de pétrole pour 200 ans.

Le sommet de l’Alba a adopté une déclaration revendiquant la souveraineté de l’Argentine sur les Malouines, le droit inaliénable du peuple de Porto Rico à son indépendance et condamnant la politique d’ingérence et de déstabilisation contre la Syrie.

Au cours de ce sommet de l’ALBA, le Surinam et Sainte Lucie sont entrés comme invités spéciaux à ce bloc. Dans le cas d’Haïti il a été ratifié comme pays invité spécial permanent, pas préalable à la future adhésion comme membre de plein droit.