L'EGYPTE S'INTERESSE A LA METHODE D'ALPHABETISATION CUBAINE

Publié le par cubasifranceprovence

Par Tania Hernández

Le Caire, 12 décembre, (RHC)- L’Association d’Hispanistes de l’Egypte s’est intéressée à la méthode cubaine d’alphabétisation « Moi , oui, je peux » et elle a proposé de la traduire en arabe pour aider à réduire les niveaux d’analphabétisme dans ce pays.

Des membres de l’association formée de professeurs d’Espagnol et d’autre professeurs d’universités égyptiennes ont exprimé leur disposition de travailler aux côtés de Cuba pour adapter le programme aux besoins de l’Egypte. Ce programme a été conçu par le professeur Leonela Relys et son efficacité a été reconnue par l’UNESCO en 2006.

Au cours d’une conférence donnée au Caire par l’Ambassadeur cubain, Otto Vaillant, aux hispanistes égyptiens, les professeurs Nagwa Mehrez et Alí Menufi, présidente et vice-président, respectivement, ont proposé la traduction du système conçu pour des analphabètes adultes.

Ils ont indiqué à l’Ambassadeur de Cuba qu’avec la méthode « Moi, oui, je peux » l’on pourra éliminer en peu de temps l’analphabétisme qui touche 40% de la population égyptienne, selon des données officielles.

Au cours de la conférence intitulée  « Cuba ; des défis et des opportunités », Otto Vaillant a relevé que cette méthode a été appliquée avec succès dans plus d’une quinzaine de pays de l’Amérique Latine et dans d’autres régions et que différentes institutions et gouvernements étrangers ont fait l’éloge de « Moi, oui, je peux »