LA CREATION DU CONSEIL D'ETAT VENEZUELIEN NE CORRESPOND PAS A UN PROCESSUS DE TRANSITION

Publié le par cubasifranceprovence

 

Par Tania Hernández

Caracas, 9 mai (RHC) La récente création du Conseil d’État n’obéit à aucun processus de transition au Venezuela, comme le prétendent des secteurs de l’opposition- a déclaré le porte parole des gouverneurs membres de cette instance, Jorge Luis García Carneiro.

Il a expliqué que le Conseil d’État répond à l’idée exprimée par Simon Bolivar dans son discours au congrès d’Angostura, qui est recueillie par la Constitution adoptée en 1999.

Au cours d’une interview à la  télévision il a expliqué que le coup d’état, ainsi que toutes les tentatives déstabilisatrices de la droite  ont retardé l’instauration de cet organe.

 La création du Conseil d’État a été annoncée le 31 janvier dernier par le président Chavez, qui, le 30 avril,  a sommé les membres de l’exécutif de la matérialiser.

La première tâche de cet organe sera l’analyse de la proposition du président pour que le Venezuela se retire de la Commission Inter américaine des Droits de l’Homme, étant donné que la susdite commission n’a pas agi lors des situations très graves survenues au Venezuela dont le massacre du 11 avril 2002.