LA FAO INDIQUE QUE LA SECURITE ALIMENTAIRE EST ATTEINTE AU Venezuela+Maduro: NOUS N'ALLONS PAS PERMETTRE QU'ON SABOTE l'ALIMENTATION DES VENEZUELIENS

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 19 janvier - « Nous ne permettrons pas que quiconque sabote la nourriture et l'alimentation du peuple vénézuélien » a dit le vice-président de la République, Nicolas Maduro, lors d'une visite, ce 19 janvier, dans un marché à ciel ouvert, à Ruiz Pineda de Valencia, état de Carabobo.

 

Durant la journée, qui fait partie des 725 opérations alimentaires mises en place dans le pays, aujourd'hui, samedi, pour distribuer plus de 3 300 tonnes d'aliments fournis par le Gouvernement National , Maduro a informé que l'on renforcerait et amplifierait la Mission Alimentation qui en 2012 a touchée 62% de la population.

 

« Nous sommes venus aujourd'hui superviser et lancer avec plus de force le plan de lutte pour l'approvisionnement complet des foyers vénézuéliens et contre l'accaparement et la spéculation », a-t-il déclaré en compagnie du ministre de l'Alimentation, Carlos Osorio, du ministre de l'Agriculture et des Terres, Juan Carlos Loyo et du gouverneur de l'état de Carabobo Francisco Ameliach.

 

En accord avec les chiffres du ministre Osorio actuellement, le système alimentaire du Gouvernement vénézuélien bénéficie à plus de 17,5 millions d'habitants avec une couverture supérieure à 61%, au moyen d'un réseau organisé par Mercal (Marché d'Alimentation) Pdval (Production et Distribution d'Aliments SA) et approvisionnement Bicentenaire .

 

De même, il a ajouté que la consommation du peuple vénézuélien s'est élevée à 26 848 000 tonnes qui représentent une augmentation de 94% par rapport à 1999, alors que l'on se situait à 13 776 000 tonnes par an comme l'indique le Rapport de fin d'année 2012.

 

Le titulaire du bureau de l'Alimentation a précisé que, en ce qui concerne le panier de base que la consommation a augmenté de 98%, « ce qui veut dire qu'il y a plus d'aliments disponibles et plus de facilité pour y accéder ».

 

Pour garantir la sécurité alimentaire des Vénézuéliens, le vice-président Maduro a informé qu'est à l'étude un projet spécial pour renforcer la flotte de poids lourds avec lesquels on transporte les aliments dans le pays.

 

Dans ce but, la semaine prochaine, les ministres chargés de ce secteur se réuniront avec les représentants des entreprises correspondantes pour mettre sur pied le plan et l'investissement « pour que la flotte de transport soit rénovée et que nous n'ayons plus aucun problème ».

 

Parallèlement, il a rappelé que récemment, il a eu une réunion avec le ministre de la Planification d'Argentine, Julio de Vido, et avec le Président de l'Uruguay, José « Pepe » Mujica, avec lequel il a signé des accords particuliers pour garantir les réserves de poulet au Venezula.

 

Venezuela, cinquième pays latino-américain en train d'éradiquer la faim.

 

Conséquence de la politique alimentaire mise en place par le gouvernement national, le Venezuela est le cinquième pays latino-américain qui a le plus progressé dans l'éradication de la faim et dont pratiquement 100% des habitants font plus de 3 repas par jour, selon les chiffres du ministre de l'Alimentation Carlos Osorio.

On remarque aussi parmi les réussites, la diminution de la dénutrition infantile de 74%, l'augmentation de plus de 50% de l'énergie alimentaire, la progression de 71% de la production d'aliments et de 98% en ce qui concerne la disponibilité d'aliments de base.

 

De son côté, la présidente de l'Institut National de la Nutrition (INN), Marilin Di Luca, a indiqué que lors de la quatrième République, les aliments n'atteignaient pas les 2 100 calories pour nourrir et satisfaire les besoins du peuple vénézuélien tandis qu'actuellement, ce chiffre se situe à 3290 Kilo calories.

 

La création d'industries de production et de fourniture par l'Etat a joué un rôle clef dans l'obtention de ces succès.

 

Ainsi, le Ministère de l'Alimentation, au moyen des boulangeries et des « areperias » (endroit où on vend des galettes de maïs) vénézuéliennes, les Industries Diana, et les Laitages Los Andes, apporte au Fonds d'Efficience Socialiste des ressources pour 36 312 363 bolivars a indiqué la ministre du Bureau de la Présidence et du Suivi de la Gestion du gouvernement Carmen Melendez.

 

« Peu à peu, lors de ces six ans du Plan de la Patrie, en suivant cet exemple, nous devons recevoir en bolivars et en dollars des apports de toutes les entreprises qui ont été récupérées, des nouvelles entreprises, à investissement public et mixte, avec un capital national et international » a dit le vice-président Nicolas Maduro.

 

Sécurité Alimentaire ratifiée par la FAO.

 

L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (sigle anglais FAO), révèle dans son dernier bulletin d'information de 2012 que le Venezuela a éradiqué la faim et a mis en place les principes fondamentaux de sécurité alimentaire.

 

Le rapport dénommé Panorama de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Amérique Latine et dans les Caraïbes 2012 a été présenté par le représentant de la FAO dans le pays, Marcelo Resende de Suza.

 

L'ambassadeur Resende de Suza qui accompagnait le vice-président Maduro dans son voyage au Carabobo, a indiqué : « Nous manions les faits concernant la faim dans le monde. 800 000 000 de personnes ont faim dans le monde, 49 000 000 de personnes en Amérique Latine et dans les Caraïbes mais aucune n'est Venézuélienne car ici, la sécurité alimentaire existe. »

 

source AVN, 20 janvier 2013

(traduction Gaston Lopez)