LA REORGANISATION DE LA CULTURE DU CAFE DEMONTRE SES BONS RESULTATS A GUANTANAMO

Publié le par cubasifranceprovence

Guantánamo, 13 décembre (ACN) - En raison de sa qualité supérieure, le café de la région de Guantanamo se commercialise à un prix supérieur à celui du marché mondial. Cette information a été donnée au cours de la réunion plénière du Comité provincial du Parti Communiste de Cuba qui analysait les résultats du programme de réorganisation de sa culture.

 

Le directeur de l’entreprise de production de café Asdrúbal López de la ville de Guantanamo, Osmel de la Cruz, a indiqué que le soin avec lequel le grain est ramassé et la réalisation des opérations postérieures de séchage permettent à l’industrie de recevoir un produit apprécié dans les pays européens et asiatiques pour sa saveur exquise.


Osmel de la Cruz, qui est également membre du Comité Provincial du PCC, a expliqué que 92% de la récolte va à la torréfaction et que les deux tiers sont de première qualité.


Le premier secrétaire du PCC de la province de Guantanamo, Luis Antonio Torres Iríbar, a précisé que la qualité du grain aromatique se décide dans le champ et il a donné en exemple la municipalité de Maisi, la plus grande productrice du pays, qui dédie le plus grand soin à ses plantations.


Il a indiqué que les producteurs de café de la province la plus orientale de Cuba ont dû faire face à un retard du mûrissement du grain (qui généralement se produit en novembre) et que pour cette raison, les derniers jours de décembre auront une importance vitale pour que ce territoire puisse récolter les quantités planifiées. Cette année, la province a garanti le ramassage du grain sans qu’il ait été nécessaire de faire appel à une main d’œuvre provenant d’autres provinces.


Le dirigeant a opiné que le plus important dans la réorganisation de la culture du café a été l’augmentation des plantations réalisées dans des terrains favorables pour cette culture et avec la main d’œuvre garantie à proximité, ainsi que la création de micro-pépinières dans les fermes afin de faciliter l’auto-approvisionnement de pieds de café prêts à être replantés.


La réunion plénière a été dédiée à l’analyse de l’état de l’économie dans la province qui dira adieu à 2011 avec des résultats supérieurs à ceux qui étaient planifiés en termes de production, de circulation mercantile et de ventes, et une adéquation au budget acceptable. Il est prévu que l’année prochaine, les subsides donnés par le pays à la province soient en diminution.