LE CORPS DU PRESIDENT Chavez SERA EMBAUME

Publié le par cubasifranceprovence

« Le corps de Chavez sera embaumé pour pouvoir être vu éternellement dans une urne de cristal » a déclaré Maduro, qui a ajouté que la chapelle ardente sera ouverte au peuple sept jours de plus.

 

par Juana Carrasco Martin

 

En uniforme de campagne, avec son béret rouge, l'Ordre Simon Bolivar et arborant l'Echarpe Présidentielle, reposent les restes d'Hugo Chavez Frias dans la chapelle ardente de l'Académie Militaire, selon la description que le vice-président exécutif Nicolas Maduro a faite en annonçant trois mesures prises par la direction bolivarienne.

 

Cet homme qui est ici est le Président de la République, son corps avait des limites mais la force gigantesque de son âme avait besoin de s'étendre, a-t-il assuré et il a expliqué qu'on avait évalué avec ses filles et son frère Adan Chavez ce qu'on allait faire et qu'on avait pris la décision de prolonger de sept jours la possibilité que le Commandant Chavez soit vu, sans limitation, par tous ceux qui voudront le voir, avec respect, avec amour.

 

Il a signalé qu'il y a des millions de Vénézuéliens qui attendent dans les files aux abords de l'Académie Militaire et qui arrivent d'Amérique Latine, en plus du fait qu'il y a plusieurs chefs d'Etat au Venezuela, parmi lesquels le Président Raùl Castro et la présidente Dilma Roussef, et qu'on attend des représentants des autres continents, comme le chef du gouvernement iranien et des délégations de haut niveau de Russie et de Chine. Il y aura au moins 55 délégations internationales qui rendront hommage au Président Hugo Chavez.

 

Il a aussi annoncé que demain vendredi, à onze heures du matin, auront lieu les funérailles nationales en présence d'au moins 30 Chefs d'Etat et de Gouvernement.

 

Comme seconde mesure, il a affirmé que les restes de Chavez seront placés dans un endroit spécial qu'on finit de construire dans la Caserne de la Montagne, du district 23 Janvier, où sera construit le Musée de la Révolution Bolivarienne.

 

Et en troisième lieu, on a décidé de préparer son corps, d'embaumer le Commandant Président pour qu'il reste éternellement, comme Ho Chi Minh, Lénine et Mao Zédong.

 

Le vice-président exécutif vénézuélien a demandé au peuple la plus grande discipline. Il a remercié pour le fait qu'il n'y a eu aucun incident, remerciement qu'il a adressé à tous les secteurs sans distinction et au-delà des frontières politiques et idéologiques. Nous voulons seulement la paix, avec respect, avec justice, avec égalité, parce que notre peuple mérite la paix, a-t-il souligné.

 

En réitérant la prolongation de sept autres jours après les funérailles de Chavez, Maduro a appelé le peuple qui est à Los Proceres, sur l'Esplanade face à l'Académie Militaire, dans Fuerte Tiuna et dans l'Alcabala Tres – d'autres entrées principales de l'installation militaire – et dont il a dit qu'ils étaient des millions, à avoir de la discipline, de la patience et à ne pas désespérer parce qu'ils verraient leur Commandant, « il vous appartient et nous connaissons votre amour et votre loyauté absolue envers ce Commandant qui nous a donné vie.

 

Cet homme mérite tout l'amour et toute la bonne volonté, » a-t-il souligné. Il a ajouté que jusqu'au dernier jour, jusqu'à la dernière seconde, jusqu'à son dernier soupir, il a voulu survivre.

Il a révélé que la veille de sa mort, avec le ministre Jorge Arreaza, il lui a envoyé un message avec des décisions qu'il souhaitait appliquer et il a assuré que ces décisions seraient appliquées.

 

Il a conclu en élevant l'immense amour à son esprit et il lui a demandé : Commandant, donne l'accolade de notre peuple à Allende, au Che, à Simon Bolivar.

 

(source « Juventud Rebelde » 7 mars 2013

traduction Françoise Lopez)