LE PNUD METTRA EN PLACE DE NOUVEAUX PROJETS DE COOPERATION AVEC CUBA EN 2013

Publié le par cubasifranceprovence

Par Tania Hernández

La Havane, 25 avril, (RHC).-Le sous secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Heraldo Muñoz réalise une visite à Cuba. Dans des déclarations à la presse il s’est référé aux buts de son séjour dans notre pays.

Au sujet des objectifs de sa visite dans notre pays il a signalé:

« Je suis venu à Cuba en tant que Sous secrétaire général des Nations Unies et directeur du PNUD pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, mais aussi en tant que président du groupe d’agences liées au développement dans cette région.

Toutes les agences du système des Nations Unies, tous les fonds et programmes sont intéressés à  encourager la coopération Sud Sud comme un mécanisme d’aide aux pays moins développés.

Le PNUD et le Système des Nations Unies vont développer des programmes de coopération avec Cuba à partir de 2013. Ce dialogue est donc très important car le moment que vit Cuba, le processus de changements, l’actualisation de son modèle économique, nous semblent très significatifs et nous voulons analyser comment les Nations Unies pourraient être utiles à ce processus. »

Heraldo Munoz  a déclaré que l’inégalité prédomine actuellement en Amérique Latine et cela malgré les avancées qui y sont survenues ces derniers temps.

« Inégalité dans les revenus, mais aussi inégalité de genre car les femmes en Amérique Latine gagnent des salaires bien inférieurs aux hommes pour des fonctions similaires, inégalité ethnique, inégalité territoriale, de telle sorte que nous devrions dire que l’Amérique Latine souffre d’inégalités au pluriel. Notre continent traverse un mauvais moment et cela malgré le fait qu’il  s’est  remis plus rapidement que d’autres régions  de la crise internationale qui s’est déclenchée en 2008. Aujourd’hui il y a un moteur de l’économie mondiale qui est l’Asie, mais l’Amérique latine l’est aussi d’une certaine façon. Le taux de croissance cette année va se situer aux alentours de 4% et la pauvreté est éliminée peu à peu.

Environ  51 millions de Latino-américains sont sortis ces 5 dernières années, des rangs des pauvres, grâce à des programmes  appliqués au Brésil, au Chili ou dans d’autres pays. Il y a eu sans doute, un progrès économique, une élimination de la pauvreté, mais il faut s’attaquer aux inégalités.