LES RISQUES SISMIQUES A CUBA :COLLOQIE SISMICITE ET SOCIETE

Publié le par cubasifranceprovence

Santiago de Cuba, 2 février (ACN) - Le Colloque ‘Sismologie et société’ doit débattre, au cours de la seconde journée de ses travaux, sur les dangers de séismes à Cuba, la gestion du risque, les vulnérabilités et les bonnes pratiques constructives.

A ce rendez-vous, convoqué par le Centre National de Recherches en Sismologie (CENAIS), assistent des chercheurs de la spécialité, venus pour participer à un échange d’expérience qui permettra l’actualisation de leurs connaissances et l’élévation de la qualité des études sismologiques qu’ils réalisent, aussi bien à Cuba que dans d’autres pays.

L’une des participantes, l’ingénieur civil Grisel Morejón, a expliqué à l’AIN que seront étudiées les mesures permettant de mitiger les effets d’un tremblement de terre grâce à l’élimination des possibles vulnérabilités des édifications.

C’est la raison pour laquelle seront étudiées les bonnes pratiques qui permettent de réduire le risque sismique. Au cours du colloque seront étudiés différentes édifications existantes et certains phénomènes sismiques qui se sont produits à Cuba ou à l’étranger, ainsi que les normes cubaines de sismo-résistance en vigueur depuis 1999.

La présence de la Docteur Olga Portuondo, historienne de la province de Santiago de Cuba, y est très attendue, car elle doit exposer quels ont été les dommages sociaux causés dans la ville par les séismes qui l’ont frappée.

Le vendredi aura lieu une cérémonie de célébration du vingtième anniversaire du CENAIS, suivi de la réunion, également dans la ville orientale, du Séminaire National de Recherches Sismologiques Appliquées, convoqué par l’Union Nationale des Architectes et des Ingénieurs de la Construction de Cuba.

 

Colloque Sismicité et société: Les risques sismiques à Cuba

Santiago de Cuba, 2 février (ACN) - Le Colloque ‘Sismologie et société’ doit débattre, au cours de la seconde journée de ses travaux, sur les dangers de séismes à Cuba, la gestion du risque, les vulnérabilités et les bonnes pratiques constructives.

A ce rendez-vous, convoqué par le Centre National de Recherches en Sismologie (CENAIS), assistent des chercheurs de la spécialité, venus pour participer à un échange d’expérience qui permettra l’actualisation de leurs connaissances et l’élévation de la qualité des études sismologiques qu’ils réalisent, aussi bien à Cuba que dans d’autres pays.

L’une des participantes, l’ingénieur civil Grisel Morejón, a expliqué à l’AIN que seront étudiées les mesures permettant de mitiger les effets d’un tremblement de terre grâce à l’élimination des possibles vulnérabilités des édifications.

C’est la raison pour laquelle seront étudiées les bonnes pratiques qui permettent de réduire le risque sismique. Au cours du colloque seront étudiés différentes édifications existantes et certains phénomènes sismiques qui se sont produits à Cuba ou à l’étranger, ainsi que les normes cubaines de sismo-résistance en vigueur depuis 1999.

La présence de la Docteur Olga Portuondo, historienne de la province de Santiago de Cuba, y est très attendue, car elle doit exposer quels ont été les dommages sociaux causés dans la ville par les séismes qui l’ont frappée.

Le vendredi aura lieu une cérémonie de célébration du vingtième anniversaire du CENAIS, suivi de la réunion, également dans la ville orientale, du Séminaire National de Recherches Sismologiques Appliquées, convoqué par l’Union Nationale des Architectes et des Ingénieurs de la Construction de Cuba.

 

Colloque Sismicité et société: Les risques sismiques à Cuba

Santiago de Cuba, 2 février (ACN) - Le Colloque ‘Sismologie et société’ doit débattre, au cours de la seconde journée de ses travaux, sur les dangers de séismes à Cuba, la gestion du risque, les vulnérabilités et les bonnes pratiques constructives.

A ce rendez-vous, convoqué par le Centre National de Recherches en Sismologie (CENAIS), assistent des chercheurs de la spécialité, venus pour participer à un échange d’expérience qui permettra l’actualisation de leurs connaissances et l’élévation de la qualité des études sismologiques qu’ils réalisent, aussi bien à Cuba que dans d’autres pays.

L’une des participantes, l’ingénieur civil Grisel Morejón, a expliqué à l’AIN que seront étudiées les mesures permettant de mitiger les effets d’un tremblement de terre grâce à l’élimination des possibles vulnérabilités des édifications.

C’est la raison pour laquelle seront étudiées les bonnes pratiques qui permettent de réduire le risque sismique. Au cours du colloque seront étudiés différentes édifications existantes et certains phénomènes sismiques qui se sont produits à Cuba ou à l’étranger, ainsi que les normes cubaines de sismo-résistance en vigueur depuis 1999.

La présence de la Docteur Olga Portuondo, historienne de la province de Santiago de Cuba, y est très attendue, car elle doit exposer quels ont été les dommages sociaux causés dans la ville par les séismes qui l’ont frappée.

Le vendredi aura lieu une cérémonie de célébration du vingtième anniversaire du CENAIS, suivi de la réunion, également dans la ville orientale, du Séminaire National de Recherches Sismologiques Appliquées, convoqué par l’Union Nationale des Architectes et des Ingénieurs de la Construction de Cuba.