Maduro: "NOUS DISONS LA VERITE AU PEUPLE A CHAQUE ETAPE DE L'EVOLUTION DE Chavez"

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 26 décembre, AVN – Le vice-président de la République Nicolas Maduro, a indiqué, ce mercredi, que le gouvernement national, au moment d'informer les Vénézuéliens sur la santé du président Hugo Chavez, ne s'était pas contredit et a réfuté la manipulation que certains médias privés ont faite sur les faits diffusés à ce sujet par l'exécutif national.

 

« Nous donnons des informations sur quelque chose qui évolue et, à chaque étape de cette évolution, nous disons la vérité à notre peuple », a dit Maduro en réponse aux déclarations de politiques et de médias de la droite au sujet de l'amélioration de l'état du président.

 

Il a dit que derrière cette campagne, se trouve l'empire nord-américain avec ses laboratoires de guerre psychologique dirigés en permanence contre le pays, « et le pire de tout, c'est qu'ils utilisent quelque chose de si sensible pour nous, Vénézuéliens et Vénézuéliennes, c'est à dire la santé du président Chavez et son évolution. »

 

Il a insisté sur le fait qu'il y a des personnes qui « ont une âme mesquine, pourrie de haine, d'amertume, de mépris, de désir de revanche, d'antichavisme. Il y a en elles une maladie mesquine de haine. Certaines d'entre elles sont des journalistes et ne respectent pas le minimum, le basique. »

 

Maduro a mis en avant le fait que l'opposition alliée à l'impérialisme veut empoisonner le reste de la population et, si elle y arrivait, « elle pourrait être tout près d'atteindre les buts qu'elle recherche comme, par exemple, que notre peuple devienne fou de rage et en vienne à une violence généralisée. »

 

Il a rappelé que, le 24 décembre, après 9h du soir, il a reçu un appel téléphonique de Chavez et que celui-ci lui a donné des instructions concernant l'économie. En outre, il lui a indiqué qu'il faisait quelques pas comme le demande sa thérapie.

 

Préalablement, ce même jour, le ministre de la Communication et de l'Information, Ernesto Villegas, a informé le pays des progrès de la convalescence de Chavez « et depuis ce moment, nous voyons continuellement ces messages agressifs, pleins de haine, dans différents médias, pages internet ou twitter », a dit Maduro.

 

« L'opposition veut que nous ressentions une rage incontrôlable et pour cette raison, nous rejetons ces informations mal intentionnées », a dit le vice-président qui a expliqué qu'il donne des informations régulièrement sur la santé de Chavez « en transmettant au peuple ce que nous ressentons, nos préoccupations, quand il a fallu le faire, et nos espoirs qui se transforment à la fois en force et en énergie pour que le président continue à se rétablir ».

 

Il a indiqué que l'opposition se sert de cette situation pour essayer de manipuler l' émotion des Vénézuéliens parce qu'ils « veulent seulement livrer à nouveau la Patrie, c'est leur véritable désir. Notre peuple doit comprendre la mesquinerie de cette droite pro-impérialiste et prendre patience pour ne pas tomber dans des provocations pendant cette convalescence complexe et progressive du président Chavez. »

 

Maduro a dit que, quand on observe ce panorama, la lutte historique que mène la Révolution Bolivarienne est justifiée. « Depuis 1830 jusqu'à 1999, ils ont opprimé le peuple, et l'ont rejeté, c'est fini, ça ne se reproduira plus. Nous serons heureux le jour où notre président reviendra au pays pour continuer à conduire cette Révolution », a-t-il conclu.

 

(traduction Gaston Lopez)