NOTE DE PRESSE DE L'ARCHEVECHEE DE LA HAVANE

Publié le par cubasifranceprovence

Dans la soirée d'aujourd'hui, jeudi 15 mars, après plus de 48h de présence ininterrompue et non autorisée à l'intérieur de la Basilique Diocésaine de Notre Dame de la Charité à La Havane, les 13 occupants ont été délogés de ce lieu sacré.

Dans les premières heures de leur présence dans l'église, pendant un de ses dialogues avec les occupants, le chancelier de l'archidiocèse, monseigneur Ramon Suarez Polcari, leur avait transmis la promesse du Cardinal Jaime Ortega qu'ils seraient conduits chez eux sous la protection de l'Eglise et que personne n'attenterait à leur sécurité, alors cela avait été demandé par le Cardinal Ortega aux autorités correspondantes. Les occupants avaient répondu alors qu'ils faisaient confiance au Cardinal Ortega mais pas à la parole donnée à celui-ci par les autorités du pays. Pourtant, ils affirmèrent que si ces mêmes autorités venaient le leur dire personnellement, ils les croiraient.

Cependant, les efforts unilatéraux de l'Eglise pour mettre fin à cette situation continuèrent. De nouveau dans la soirée du mercredi 14 mars, le chancelier de l'Archevêché de La Havane se présenta à l'église et en compagnie du père Roberto Betancourt, recteur du Sanctuaire, les invita de nouveau à sortir volontairement. Les fidèles catholiques, qui n'ont pu écouter la messe le mercredi et le jeudi, les y invitèrent aussi. D'autres invitations à mettre fin à l'occupation se répétèrent le lendemain et ce soir. La réponse du groupe fut toujours négative.

Pour cette raison, en vertu de l'autorité et de la faculté qui sont de sa compétence, le Cardinal Jaime Ortega s'adressa aux autorités compétentes pour qu'elles invitent les occupants à abandonner la Basilique de Notre Dame de La Charité à La Havane. On prit en compte, de plus, la proposition des mêmes occupants que les autorités leur rende visite directement pour qu'ils reçoivent l'assurance que leur sécurité serait assurée. Cette demande du Cardinal Ortega aux autorités renouvelait la demande de sauvegarder l'intégrité de ces personnes.

L'action de mettre fin à l'occupation a commencé à 21h , heure locale et a duré moins de 10 mn. Les 13 occupants furent invités à sortir de l'église et n'ont pas opposé de résistance. Les agents qui ont exécuté l'opération avaient assuré à l'Eglise qu'ils ne porteraient pas d'armes, qu'ils transféreraient d'abord les 13 personnes dans une unité de police et qu'ensuite, ils les conduiraient chez elles. Ils ont également assuré qu'elles ne seraient pas inculpées pour ces faits.

Prend fin ainsi une crise qui n'aurait jamais dû se reproduire. L'Eglise espère que des faits semblables ne se répéteront pas et que l'harmonie que nous souhaitons tous ardemment pourra réellement être atteinte.

Orlando Márquez Hidalgo
Bureau de Presse de l’Archevêché de La Havane
La Habana, 15 de marzo de 2012

(traduction Françoise Lopez)