PROGRAMME DE GOUVERNEMENT D'Hugo Chavez: PRESENTATION

Publié le par cubasifranceprovence

Une fois de plus, les circonstances me mettent devant le peuple pour lui exprimer l'engagement décidé et renouvelé envers la défense de l'Indépendance Nationale. C'est le moment, plus que jamais, de donner un visage et un sens à la Patrie Socialiste pour laquelle nous luttons. Ce Programme de Gouvernement pour la période 2013-2019 répond à la réalisation des suprêmes objectifs :

Indépendance

et Patrie Socialiste !!!

Comme disait notre Libérateur en 1820 : Notre résolution d'indépendance ou rien est inébranlable. L'indépendance définitive ou rien doit être la devise des bolivariens et bolivariennes d'aujourd'hui. L'indépendance définitive est notre cause et notre tâche permanente.

 

L'Indépendance comprise depuis le maintenant, depuis l'ici, nous oblige à voir jusqu'au passé pour trouver la bonne direction vers l'avenir. C'est pour cela qu'à la thèse réactionnaire de l'Empire et de la bourgeoisie apatride contre la Patrie, nous, nous opposons la thèse combative, créative et libératrice de l'Indépendance et le socialisme comme projet ouvert et construction dialectique : l'Indépendance n'est pas atteinte et nous la forgeons dans notre lutte quotidienne et permanente.

 

Nous devons réaliser pleinement le rêve de liberté qui na jamais cessé de battre dans le cœur de la Patrie et qui, aujourd'hui, bat sans arrêt. Je crois qu'il en est ainsi, avec la foi au combat et la raison pleine d'amour qui me poussent en avant. Notre héritage héroïque nous y oblige ainsi que notre drapeau et notre engagement. Depuis le moment où nous avons commencé à vivre, il faut tenir nos engagements tant de sacrifices ne peuvent être faits en vain , en faire la chair et le sang de a vie nouvelle doit continuer à être l'horizon qui nous appelle et nous défie.

 

II

 

Ceci est un programme de transition vers le socialisme et de radicalisation de la démocratie participative et essentielle. Nous partons du principe qu'accélérer la transition passe nécessairement par, pardonnez la redondance, accélérer le processus de restitution du pouvoir au peuple. L'exercice effectif et plein du pouvoir populaire essentiel est la condition indispensable pour réaliser le socialisme bolivarien du XXI° siècle. Pour cela, il est la base fondamentale et la pierre d'angle du Projet National Simon Bolivar. Premier Plan Socialiste du Développement Economique et Social de la Nation 2007-2013 : Notre feuille de route, dans ce cycle qui se termine, met en avant son rôle stratégique qui, dans le prochain cycle, doit être accentué encore davantage.

 

Ne nous y trompons pas : la formation socio-économique qui prévaut encore au Venezuela est de caractère capitaliste et rentier. Certainement, le socialisme a à peine commencé à imposer son propre dynamisme interne parmi nous. Ceci est un programme fait pour le fortifier et l'approfondir , dirigé vers une suppression radicale de la logique capitaliste qui doit s'accomplir pas à pas mais sans ralentir le rythme de progression vers le socialisme.

 

Pour avancer vers le socialisme, nous avons besoin d'un pouvoir populaire capable de briser les trames de l'oppression, de l'exploitation et de la domination qui subsistent dans la société vénézuélienne, capable de mettre sur pied un nouveau socialisme de la vie quotidienne où la fraternité, la solidarité forment un couple avec l'urgence permanente de nouvelles façons de produire et de planifier la vie matérielle de notre peuple. Ainsi, il faut pulvériser complètement l'Etat bourgeois dont nous héritons, celui qui se reproduit encore à travers ses anciennes et néfastes pratiques, et continuer à inventer de nouvelles formes de gestion politique.

 

Dans quel contexte notraméricain et mondial mettrons-nous en place un modèle alternatif socialiste ? Il est clair que Notre Amérique vit un changement d'époque qu'elle a mis sur pied , et il est juste de le reconnaître, avec l'arrivée au pouvoir de la Révolution bolivarienne : un changement d'époque qui se caractérise par un vrai changement des relations du pouvoir avec les masses. Il est clair aussi, que le système capitaliste mondial traverse une crise structurelle qui peut le mener à sa fin : une crise qui, par son ampleur catastrophique, nous oblige politiquement, comme dirait Marti, à analyser et prévoir ce qui va arriver chaque jour comme nous l'avons fait, pour minimiser ses impacts sur le Venezuela. Mais il existe un signal encourageant que je veux mettre en évidence : un système international multipolaire a commencé à jeter ses bases et s'oriente vers ce rand principe que Bolivar avait appelé l'équilibre de l'univers.

 

III

 

En présentant ce programme, je suis convaincu qu'avec la seule participation active du peuple, avec un large débat des bases populaires, nous pourrons le perfectionner, mettant ainsi en œuvre toute sa puissance créatrice et libératrice. Ceci est un programme qui veut dépasser « le point de non-retour » pour mieux dire, avec Antoine Gramsci, le vieux doit finir de mourir définitivement pour que la naissance du nouveau se manifeste dans toute sa plénitude. La cohérence de ce Programme de Gouvernement répond à une ligne de force décisive : nous sommes obligés de passer le point de non-retour, de rendre irréversible le passage vers le socialisme. Evidemment, il est difficile de préciser quand un horizon si grandiose sera en vue mais nous devons déployer de grands efforts et bien les diriger, pour sa venue, comme dirait Bolivar.

 

Nous refonder, comme le dit notre Grande Charte, est une nécessité qui n'admet aucun retard car sans ce fondement vital, nous perdrions l'occasion de conclure la geste historique et populaire qui nous précède et dont nous nous sentons moralement responsables. La consolidation de la Cinquième République Bolivarienne et Socialiste est la plus belle et lumineuse justification de plus de deux siècles de lutte et de sacrifices.

 

Notre passé, tout notre passé, est vivant et nous enseigne que nous avons été et que nous continuons d'être la conséquence des adversités ; mais aussi nous indique que grâce à elles, nous avons pu apercevoir collectivement ce qui ne peut être ajourné et que reflète ce Programme de Gouvernement : avoir une Patrie définitivement , avoir une Patrie indépendante et souveraine pour nos fils et nos filles et les fils de nos fils et de nos filles ; la patrie perpétuelle et heureuse dans laquelle nous avons toujours voulu vivre ; la Patrie Bolivarienne et Socialiste qui, par un ordre inexorable du destin, va triompher le 7 octobre 2012 prochain dans la bataille de Carabobo du XXI° siècle. L'Ecclésiaste le dit : « Tout ce qui doit arriver sous le soleil a son heure. »

 

Construire cette Patrie pour que toi, compatriote, homme, femme, mère, père, jeune, fille, garçon, vénézuélien et vénézuélienne, tu puisses bien vivre dans la justice et la dignité et ce qui conduit ma lutte, et est une des principales raisons que j'ai de vivre avec mes êtres les plus chers, mon fils, mes filles, mes parents. Je vous propose de continuer à lutter , comme disait notre chanteur Ali Primera « pour l'aube d'un monde nouveau » d'une Patrie Indépendante et Socialiste où nous puissions vivre, inspirés par les plus hautes valeurs de l'humanisme. C'est à cela que moi, ton soldat, mon peuple bien-aîmé, je mets tout mon coeur vénézuélien.

A Caracas, berceau du Libérateur Simon Bolivar,

1é juin 2012.

Hugo Chavez Frias

Indépendance et Patrie Socialiste !!!

NOUS VIVRONS ET NOUS VAINCRONS !!!

 

(traduction Gaston Lopez)