REFLEXION DE Fidel Castro: "LE DEVOIR D'EVITER UNE GUERRE EN Corée" 4 avril 2013

Publié le par cubasifranceprovence

Il y a quelques jours, je me référai aux grands défis que l'humanité affronte aujourd'hui. La vie intelligente a surgi sur notre planète il y a environs 200 000 ans, sauf nouvelles découvertes qui démontreraient autre chose.

 

Ne pas confondre l'existence de la vie intelligente avec l'existence de la vie qui surgit il y a des millions d'années, depuis ses formes élémentaires dans notre système solaire.

 

Il existe un nombre pratiquement infini de formes de vie. Dans le travail sophistiqué des plus éminents scientifiques du monde, on a déjà conçu l'idée de reproduire les sons qui suivirent le Big Bang, la grande explosion qui eut lieu il y a plus de 13 700 millions d'années.

 

Cette introduction serait trop longue si ce n'était pour expliquer la gravité d'un fait aussi incroyable et absurde que l'est la situation créée dans la péninsule de Corée, dans une zone géographique où se regroupent presque 5 000 des 7 000 millions de personnes qui habitent la planète en ce moment.

 

Il s'agit de l'un des plus graves risques de guerre nucléaire depuis la Crise d'Octobre en 1962 autour de Cuba, il y a 50 ans.

 

En 1950, se déchaîna ici une guerre qui coûta des millions de vies. Il y avait à peine 5 ans que deux bombes atomiques avaient explosé sur les villes sans défenses d'Hiroshima et de Nagasaki, bombes qui en quelques minutes tuèrent et irradièrent des centaines de milliers de personnes.

 

Dans la péninsule coréenne, le Général Douglas MacArthur voulut employer les armes atomiques contre la République Populaire Démocratique de Corée. Même Harry Truman ne se l'est pas permis.

 

Selon ce qu'on dit, la République Populaire de Chine a perdu un million de vaillants soldats pour empêcher qu'une armée ennemie s'installe à la frontière de ce pays avec sa Patrie. L'URSS, pour sa part, fournit des armes, un appui aérien, une aide technologique et économique.

 

J'ai eu l'honneur de connaître Kim II Sung, une figure historique, remarquablement courageux et révolutionnaire.

 

Si là éclate une guerre, les peuples de deux parties de la Péninsule seront sacrifiés d'une terrible façon, sans bénéfice pour aucune d'elles. La République Populaire Démocratique de Corée fut toujours amicale avec Cuba, comme Cuba l'a toujours été et continuera à l'être avec elle.

 

Maintenant qu'elle a démontré ses avancées techniques et scientifiques, nous lui rappelons ses devoirs envers les pays qui ont été ses grands amis et il ne serait pas juste d'oublier qu'une telle guerre affecterait de façon particulière plus de 70% de la population de la planète.

 

Si là éclatait un conflit de ce type, le Gouvernement de Barack Obama dans son second mandat serait enseveli par un déluge d'images qui le représenterait comme le plus sinistre personnage de l'histoire des Etats-Unis . Le devoir de l'éviter est aussi le sien et celui du peuple des Etats-Unis.

 

Fidel Castro Ruz

4 avril 2013, 11h12 p.m

 

(traduction Françoise Lopez)