RESOLUTION DE LA 1° CONFERENCE NATIONALE SUR LES OBJECTIFS DE TRAVAIL DU PARTI

Publié le par cubasifranceprovence

LA première Conférence nationale du Parti communiste de Cuba a discuté et analysé le Projet de document de base, destiné au perfectionnement du travail du Parti dans la conjoncture actuelle et dans les prochaines années, en vue de garantir, dans une union indestructible avec le peuple, la continuité et l'irréversibilité de notre socialisme.

Ce document a été analysé en profondeur par les militants au cours d'un processus démocratique, caractérisé par une vaste participation de toutes les organisations de base et des organismes de direction du Parti et de l'Union des jeunesses communistes (UJC). De nombreuses propositions issues du débat ont conduit à la modification de la majorité des objectifs initiaux et à l'inclusion de cinq autres. La Conférence estime que les objectifs, dans leur formulation définitive :

* Confirment les fondements qui régissent la vie du Parti, notamment les principes de centralisme démocratique et de direction collective comme garanties de l'unité d'action, en accord indissociable avec les masses.

* Se proposent l'actualisation des méthodes et du style de travail, des structures, de la politique de cadres et du travail idéologique du Parti, ainsi que de ses relations avec l'UJC et les organisations de masse, dans le but d'exercer la responsabilité de contrôler, d'impulser et d'exiger l'exécution complète des accords du 6e Congrès, notamment ceux concernant l'actualisation du modèle économique cubain.

* Résument les lignes de base pour assurer, à travers le travail politique idéologique, la défense des valeurs de notre société et l'unité nationale autour du Parti et de la Révolution, en encourageant la participation active du peuple à la prise de décisions et le renforcement de notre démocratie socialiste.

* Précisent la responsabilité et le rôle du Parti dans l'application de la politique de cadres, en ratifiant la nécessité d'atteindre des résultats supérieurs dans la promotion des femmes, des Noirs, des métis et des jeunes, à des responsabilités de direction, en s'appuyant sur leurs qualités personnelles, leur formation, leur expérience et leurs résultats.

* Donnent priorité à l'action du Parti dans la prévention et la lutte contre la corruption, les illégalités et les indisciplines, et rejettent tout type d'impunité.

* Exigent de rompre définitivement avec les atermoiements, les préjugés et les conduites discriminatoires de tout type, et de respecter avec fermeté l'article No 42 de la Constitution de la République, qui proscrit la discrimination pour motif de race, de couleur de la peau, de sexe, d'origine nationale, de croyances religieuses, et tout autre préjudice à la dignité humaine, et proclame l'éducation de tous dans le principe d'égalité des êtres humains.

* Actualisent les concepts de base qui doivent caractériser les relations du Parti avec l'UJC et les organisations de masse. En particulier, elles donnent des indications à l'organisation de jeunesse afin qu'elle assume, avec une plus grande rigueur, sa responsabilité dans la formation des nouvelles générations.

* Définissent les actions afin de supprimer dans les méthodes et le style de travail du Parti que celui-ci assume des fonctions et de décisions qui reviennent à l'État, au gouvernement et aux institutions administratives. Établissent que le Parti exercera ses responsabilités de direction et de contrôle à travers la vérification de l'exécution des accords du 6e Congrès et des organismes supérieurs.

La Conférence ratifie la responsabilité des organismes de direction, des organisations de base du Parti et de leurs militants dans le contrôle et la mise en œuvre des objectifs convenus.

La Première conférence nationale du Parti communiste de Cuba, après avoir analysé les rapports des quatre commissions créées, décide :

- d'approuver les objectifs de travail du Parti, avec les modifications convenues,

- d'habiliter le Comité central afin que, conformément à ces Objectifs, il décide les modifications des statuts du Parti, qu'il estime pertinentes.

- de confier au Bureau politique la responsabilité d'approuver et de mettre en œuvre les modifications nécessaires aux structures et réglementations du Parti, en respectant les indications du Comité central.

- de charger le Bureau politique de la mise en œuvre des Objectifs de travail, grâce à l'action du Secrétariat et des structures du Parti, vers les organisations de base.

- Compte tenu du fait que la Conférence nationale n'a pas intégré de nouveaux membres au Comité central, cet organisme est autorisé à coopter jusqu'à 20 % de nombre de membres approuvés pour le 6e Congrès, dans la période du présent mandat.