Venezuela: LE GOUVERNEMENT DENONCE DES PLANS DE DESTABILISATION DE L'EQUIPE ANTICHAVISTE

Publié le par cubasifranceprovence

Caracas, 6 avril AVN – Le chancelier vénézuélien, Elias Juaua Milano, a alerté ce samedi sur l'existence de liens entre des terroristes salvadoriens et l'Equipe de Campagne anti-chaviste dirigée par le candidat Henrique Capriles.

 

Interviewé sur Telesur, il a indiqué qu'il a eu une réunion avec des fonctionnaires du renseignement vénézuélien au cours de laquelle on a pu recouper des éléments qui indiquent les actions que pourrait mettre en pratique l'équipe de la droite pour tenter de déstabiliser le Venezuela.

 

Il a précisé que ces groupes déstabilisateurs étaient en relation avec Francisco Chavez Abarca qui fut arrêté le 1° juillet 2010, à l'aéroport international Simon Bolivar de Maiquetia, quand il tenter d'entrer au Venezuela sous une fausse identité dans le but de réaliser des actions de sabotage.

 

Il a expliqué qu'il existe deux groupes qui organisent des actions de déstabilisation : un coordonné par le colonel en retraite des Forces Armées salvadoriennes David Koch Arana, lié aux escadrons de la mort et au terroriste Luis Posada Carrilès, et l'autre par Guillermo Cader Acuña.

 

« Ces deux éléments ont recruté des mercenaires aussi bien au Salvador que dans d'autres endroits d'Amérique Centrale pour les infiltrer mais ce qui est grave dans cette situation, c'est que le coordinateur de ces groupes est Roberto d'Aubuisson, membre d'un parti de droite (fils d'un militaire salvadorien lié à des actions d'assassinats pendant la dictature militaire de cette nation) », a-t-il indiqué.

 

Il a fait référence au fait qu'une conversation de d'Aubuisson a été interceptée, dont l'enregistrement sera rendu public par le gouvernement vénézuélien, dans la quelle sont révélées les intentions d'actions déstabilisatrices.

 

« Nous avons déployé tous les organismes de renseignement pour trouver ces groupes dont nous supposons qu'ils sont déjà infiltrés dans le pays, » a-t-il déclaré.

 

La conversation téléphonique entre d'Aubuisson et David Koch Araña implique aussi dans ces activités la direction de l'Equipe de Campagne anti-chaviste. 

 

« Capriles a réussi à obtenir - indique la conversation téléphonique - des endroits sûrs pour que nos gens soient tranquilles. L'équipe est déjà arrivée et est en train de travailler en groupe, une travaille déjà dans la rue pour perturber le vote », indique l'enregistrement.

 

Le chancelier Elias Jaua a indiqué que ce genre d'actions a lieu dans un contexte électoral, dans lequel la droite reconnaît qu'elle n'a pas le soutien populaire nécessaire pour gagner les présidentielles du 14 avril prochain.

 

« Nous le disons au peuple vénézuélien, y compris aux secteurs de l'opposition, ils peuvent être tranquilles. Les organismes de sécurité de l'Etat sont sur ces groupes et nous espérons les identifier et les neutraliser dans le cadre de la Loi et de la Constitution, dans les prochains jours pour éviter qu'ils puissent générer quelque facteur de perturbation que ce soit » a-t-il ajouté.

 

Il a aussi appelé les membres de l'Equipe de Campagne anti-chaviste à se prononcer sur les preuves qui les mettent en relation avec des groupes délictueux.

 

« Ils sont obligés de prendre une position claire devant le pays, les Vénézuéliens et les Vénézuéliennes et leurs familles », a-t-il souligné.

 

De même, il a indiqué que le gouvernement vénézuélien solliciterait la collaboration des autorités du Salvador pour approfondir les recherches sur ces groupes extrémistes de droite.

 

« En premier lieu, nous allons le notifier formellement au gouvernement du Salvador dans les prochaines heures pour qu'elles coopèrent avec nous dans l'identification et l'approfondissement qu'ils connaissent de bonne source, privilégiée, et c'est pour cela, que nous osons de manière responsable, faire cette dénonciation » a-t-il signalé.

 

AVN 06/04/2013

(traduction Françoise Lopez)